Commerce électronique : Comment peut-on développer le secteur?





A l’initiative de la Jeune chambre internationale de Tunis, un séminaire sur les enjeux économiques du commerce électronique pour les entreprises tunisiennes a eu lieu hier à Tunis. L’événement a été consacré à l’étude de la situation actuelle du secteur ainsi que ses problèmes. Tunis - Le Quotidien A l’instar de certains pays de la rive sud de la Méditerranée, la Tunisie a adopté, au milieu de la dernière décennie, une stratégie visant à développer une activité importante de commerce électronique. Conscients des enjeux que représentent les TIC, les pouvoirs publics se sont impliqués dans la mise en place d’un cadre favorable au développement de l’économie immatérielle. Cette stratégie nationale a permis la diffusion de la culture numérique dans le pays, et de réaliser des résultats importants notamment en ce qui concerne l’abonnement aux réseaux de la téléphonie fixe et mobile, ainsi que l’usage de l’internet. Cette stratégie a également permis l’apparition de quelques expériences de commerce électronique, en se basant sur les moyens de paiement électronique disponibles, mais qui restent timides. En effet, selon M. Tarek Lassadi, fondateur de l’agence de voyage en ligne “Travel todo” que Le Quotidien a rencontré en marge du séminaire, le secteur souffre essentiellement d’un manque de confiance que ce soit de la part des commerçants ou des consommateurs. M. Lassadi explique à ce propos que les différents intervenants dans ce secteur n’ont pas fait assez d’efforts pour le développer. Il a cité dans ce cadre l’exemple des institutions financières qui n’ont pas cherché à développer des moyens de paiement électronique plus efficaces que le e-dinar. Notre interlocuteur souligne que, face à cette situation, seul l’Etat pourrait dynamiser le secteur en mettant en place des moyens favorisant la multiplication des opérations d’achat et de vente en ligne. M. Lassadi propose à cet effet d’exonérer la TVA sur les chiffres d’affaires réalisés en ligne qui permettait de promouvoir le trafic en ligne en attirant à la fois les consommateurs et les commerçants soucieux de tirer profit des baisses et des autres avantages du e-commerce. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com