Nucléaire : L’Iran teste un missile de plus de 2000 km





Téhérant-Agences L'Iran a testé dimanche pour la première fois un missile d'une portée de plus de 2.000 km utilisant du combustible solide et non plus liquide, a déclaré le ministre iranien de la Défense, l'amiral Ali Chamkhani, cité hier par la presse iranienne. "Un missile utilisant du combustible solide avec une portée identique au Chahab-3 a été testé avec 100% de réussite", a déclaré Chamkhani, sans donner plus de détail. Le combustible solide présente l'avantage de déplacer plus facilement le missile pour des tirs. Les experts militaires affirment que ce test, s'il se confirme, est important pour deux raisons. Tout d'abord, pour développer des missiles d'une portée supérieure à 2.000 km, c'est-à-dire avec deux étages, l'Iran a besoin de maîtriser la fabrication du combustible solide qui est beaucoup plus complexe que le combustible liquide. Le combustible solide est plus stable à l'intérieur du missile. Ensuite, les missiles avec du combustible solide, quelle que soit leur portée, sont beaucoup plus mobiles et peuvent être déployés plus rapidement et plus facilement que les missiles à combustible liquide dont le réservoir doit être rempli une fois le missile déployé et juste avant le lancement. L'Iran a annoncé en 2004 avoir testé avec succès une version optimisée de son missile Chahab-3, lui attribuant une portée de 2.000 km. Le Chahab-3, dérivé d'un missile nord-coréen, met Israël, régulièrement présenté comme la première cible potentielle, à portée de frappe.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com