Malika Hechmi : La maman joyeuse…





Actuellement, Malika Hechmi est sur son petit nuage. Il y a de quoi! Un film, deux feuilletons et surtout une consécration présidentielle, lors de la Journée Nationale de la Culture font de cette chanteuse et comédienne une artiste heureuse et comblée. La voix pure comme une brise keffoise en pleine canicule, Malika Hechmi a su, au fil des années, forger son propre style et s’imposer sur une scène artistique qui vit dans les contractions. Sur la beauté enchanteresse du Kef, elle a ouvert les yeux écoutant ces chants typiquement keffois qui évoquent le vécu des habitants de cette région. Ces chants hérités d’une génération à une autre ne sont pas tombés dans les oreilles d’un sourd. Car Malika Hechmi a choisi de consacrer sa carrière musicale pour l’interprétation des chansons keffoises cherchant à valoriser ce patrimoine riche et diversifié. La musique dans les veines depuis son jeune âge, Malika Hechmi offre chaque année aux mélomanes un bouquet de chants. L’été 2005 ne fera pas exception à la règle surtout que cette chanteuse est toujours invitée à défiler sur les scènes keffoises avant de commencer sa tournée dans les festivals. Mais Malika Hechmi n’est pas uniquement une interprète du patrimoine, car elle a plusieurs cordes à son arc. Parmi ces cordes: la comédie. On l’a vue dans différents feuilletons ramadanesques et dans quelques films tunisiens interprétant le rôle de la mère. L’année 2005 et précisément cette première moitié a réservé à Malika Hechmi de belles surprises. “Hannibal”, un film tuniso-anglais a offert à cette comédienne l’opportunité de camper un rôle si important surtout d’un point de vue historique. C’est au Kef et en particulier à la Kasbah, à la basilique et au mausolée de Sidi Bou Makhlouf que le tournage a eu lieu réunissant une brochette de nos comédiens: Hichem Rostom, Lotfi Dziri, Mohamed Ali Ben Jemaâ. Dans la même catégorie de rôles, Malika Hechmi campe dans ce film le rôle de la mère de Hannibal, un rôle qui la fascine aussi bien dans la vie que devant les caméras et les plateaux de tournage. Toujours sur la même lancée, les auditeurs de la Radio Régionale du Kef vont découvrir Malika Hechmi dans le rôle de la mère d’Ibn Rachiq dans un feuilleton composé de 30 épisodes et qui porte la griffe de Sadok Mejri. Last but not least, Malika Hechmi va participer dans l’un des projets télévisés dont la diffusion est prévue pour le mois de Ramadan; “Charaâ El Hob” (La loi de l’amour) tel est l'intitulé de ce feuilleton ramadanesque qui portera la signature de Hamadi Arafa au niveau de la réalisation. La consécration présidentielle couronne le tout et vient accentuer la joie de cette artiste et la plonger dans le bonheur intense. I. A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com