Réforme de l’assurance-maladie : Accord sur les procédures du contrôle médical…





Décidément, le marathon des réunions entre les représentants des ministères concernés par la réforme de l’assurance-maladie et des prestations des services médicaux commence à donner des résultats palpables . Toutefois le plus dur reste à faire ... Tunis-Le Quotidien Après plusieurs mois de blocage, les négociations sur les modalités pratiques du nouveau régime d'assurance-maladie avancent à pas sûrs d’autant plus que les diverses parties concernées par ce dossier viennent de passer à la vitesse supérieure . Suite à l’accord sur les prérogatives et la composition du Conseil national de l’assurance-maladie, les représentants du ministère des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’étranger et des prestataires des services médicaux (médecins de libre pratique, pharmaciens, dentistes, biologistes, propriétaires de cliniques privées) viennent de se mettre d’accord sur les principes généraux et les procédures de contrôle médical . Des sources proches du Comité Intersyndical regroupant les syndicats des prestataires de services médicaux soulignent qu’un consensus s’est dégagé récemment sur les objectifs et les procédures du contrôle médical qui paraîtront prochainement dans un décret . Les représentants des ministères chargés du dossier de la réforme de l’assurance-maladie et des prestataires des services médicaux sont tombés d’accord sur le fait que «les prestataires-conseils assurent le contrôle médical sur la base d’indicateurs et d’études prospectives» . En d'autres termes, le contrôle médical qui a pour objectif de veiller sur la qualité des prestations et la maîtrise des coûts ne s’effectuera pas de façon directe puisqu’il n’y aura pas d’immixtion directe des prestataires-conseils dans le travail des prestataires des services médicaux . Une nouvelle série de réunions entre les différentes parties concernées par les négociations commencera à partir d’aujourd’hui afin de peaufiner le projet du texte relatif au contrôle médical et d’entamer le débat sur la convention cadre . Aucune nouvelle date d’entrée en vigueur du nouveau régime n’a été fixée . Les prestataires des services médicaux s’attendent toutefois à une application progressive qui commencerait en janvier 2006 par le système du remboursement d’autant plus que le débat sur les conventions sectorielles définissant les tarifs, les actes médicaux et les filières de soins, ne s’annonce pas de tout repos ... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com