Baccalauréat 2005 : C’est parti…





Les “psy” conseillent la meilleure marche à suivre En dépit des changements introduits en matière de calcul de la moyenne du baccalauréat, ce prestigieux examen n’a pas perdu ses titres de noblesse. Perçu encore et toujours comme le sésame d’un avenir radieux, le bac dont l’édition 2005 démarre aujourd’hui obnubile, de fait, les esprits de plusieurs centaines de Tunisiens... Tunis - Le Quotidien 129.885 candidats au baccalauréat se dirigeront aujourd’hui aux 412 centres d’examens répartis sur toutes les régions du pays. Le nombre des candidats a enregistré une hausse de 10,8% en comparaison avec la session 2004. L’écrasante majorité des candidats sont inscrits aux établissements éducatifs publics puisque seuls 23 mille candidats environ appartiennent au secteur privé en plus des 3200 candidats libres. Les filles détiennent la palme sur le plan de la répartition par sexe 55,71%. La répartition par section révèle que les lettres tiennent toujours le haut du pavé avec 27,12% des candidats malgré la montée notable du nombre des candidats appartenant aux sections économie-gestion et sciences expérimentales. Le baccalauréat sportif a enregistré le plus faible taux avec 110 candidats seulement. Socrate ouvre le bal... Les candidats appartenant aux différentes sections entament leur examen par l’épreuve de la philosophie. Socrate et compagnie pourraient influer grandement sur le sort des littéraires contrairement aux scientifiques qui ont eu le droit à une entrée en matière “légère”. L’après-midi, les candidats appartenant aux six sections auront à “badiner” avec les nouvelles technologies puisqu’ils passeront l’épreuve de l’informatique. Pour les “scientifiques”, la deuxième journée constitue le plat de résistance avec les épreuves des mathématiques et des sciences naturelles. Quelle que soit la répartition des épreuves, les psychologues conseillent les candidats d’essayer de décompresser avant les examens. Dr Otaïl Binous, psychologue, estime que le meilleur moyen d’éviter le trac des examens est de “renoncer à la préparation de dernière minute. Le “psy” souligne également que la phobie des examens pouvant engendrer des maux au niveau de l’estomac, des céphalées et d’autres malaises, est un trouble névrotique puisque le candidat n’arrive pas à se débarrasser du spectre de l’échec sous l’effet de la pression de l’entourage. Dr Binous conseille, en outre, les candidats au baccalauréat de ne pas “ruminer” la première épreuve tout au long de la période des examens afin que le ratage de la première matière ne soit pas une fatalité, notamment pour les candidats dont la personnalité est fragile... Walid KHEFIFI _______________________ Six candidats passent les examens en prison Les cas particuliers ne manqueront pas durant la session 2005 du baccalauréat. Six candidats passeront, en effet, l’examen en prison, selon un communiqué du ministère de l’Education et de la Formation. 189 candidats bénéficieront également de certaines mesures d’accompagnement afin qu’ils puissent dépasser leur handicap. Ces mesures consistent surtout à écrire les énoncés des examens en grands caractères, à prolonger le temps consacré à l’examen ou encore au recours à un élève scripteur ayant un niveau d’instruction ne dépassant pas la deuxième année. _______________________ Calculatrices programmables et portables interdits... Une note circulaire élaborée par la Direction générale des examens relevant du ministère de l’Education et de la Formation a été diffusée auprès des candidats. Cette note comprend une liste des documents et des appareils interdits à l’intérieur des salles des examens. Les appareils interdits sont notamment les téléphones portables et les calculatrices programmables. La note circulaire rappelle également aux candidats que toute falsification ou tentative de falsification constatée durant les examens ou la correction engendre l’annulation de l’examen. Certains auteurs de tentatives de falsification pourraient également être privés de participer à l’examen du baccalauréat durant une période allant d’une année à cinq années. Tout mauvais comportement sera également sanctionné sévèrement.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com