Privatisation de la B.S : La BIAT entre en lice





Après l’échec des quelques OPA étrangères, le projet de privatisation de la Banque du Sud (B.S) vient d’enregistrer du nouveau. La Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT) a exprimé récemment son intention d’étudier le dossier en vue d’une possible soumission de son offre. Tunis-Le Quotidien Dans un communiqué publié récemment, la BIAT a marqué son intérêt pour un examen approfondi du dossier de privatisation de la Banque du Sud, en vue de se prononcer après étude sur l’opportunité de soumettre une offre relative à l’entrée dans son capital. Contactées à ce sujet, nos sources auprès de la BIAT affirment que la banque se penche actuellement sur ce sujet compte tenu de son importance pour la BIAT et également pour le système bancaire tunisien en général. La BIAT estime, en effet, qu’il est de son devoir et de son intérêt d’entreprendre cette étude, au vu des répercussions importantes du projet de la privatisation de la B.S sur la configuration du système bancaire tunisien. En ce qui concerne le montant attendu pour l'actuelle offre de la BIAT, nos sources précisent qu’on ne peut pas actuellement le présumer. Ce montant sera fixé au vu des résultats de l’étude en cours de ce projet. La BIAT indique, par ailleurs, que toute décision éventuelle sur ce sujet se fera sans compromettre ni les équilibres, ni la stratégie adoptée par la banque pour hisser ses indicateurs sur les standards internationaux. Entamé depuis plus d’une année, le projet de privatisation de la Banque du Sud avait en effet enregistré le lancement de certaines OPA émanant de banques étrangères, notamment françaises, italiennes et portugaises, qui ont toutes échoué. Le projet consiste en la cession d’une part importante du capital de la Banque du Sud aux investisseurs privés, afin de lui permettre de se restructurer et d’entamer une nouvelle phase de développement. Il entre dans le cadre général du programme national de privatisation des entreprises publiques. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com