Lutte contre les moustiques : A phénomène exceptionnel, mesures exceptionnelles





Des mesures énergiques vont être prises par le Conseil municipal de Tunis pour réduire la facture énergétique et atténuer dans la mesure du possible l’invasion des moustiques favorisée cette année par les pluies exceptionnelles. Tunis-Le Quotidien Le Conseil municipal de la ville de Tunis a tenu hier sa première réunion après les élections sous la présidence du maire M. Abbas Mohsen. L’ordre du jour comportait plusieurs points dont notamment : la rationalisation de la consommation de l’énergie dans la capitale, l’activité estivale pour les jeunes et la lutte contre les moustiques qui semblent avoir proliféré durant les dernières semaines d’une manière vertigineuse. Dans ce contexte, le service d’hygiène de la municipalité de Tunis a préparé une note exhaustive expliquant les raisons de ce phénomène ainsi que les moyens susceptibles de l’atténuer. Ce phénomène a été engendré par les pluies exceptionnelles qui s’étaient abattues sur toute la Tunisie durant les derniers mois. Le lac Sejoumi connaît une conjoncture environnementale inhabituelle. En effet, plus de 60 millions de mètres cubes d’eau constituent un environnement favorable pour la prolifération des moustiques. Un mètre cube d’eau peut abriter jusqu’à 50.000 nymphes qui, une fois écloses, donnent naissance à des insectes capables d’agir sur un rayon de 15 km. Le service de santé de la ville de Tunis rappelle toutefois que ce genre de moustiques est inoffensif et ne transporte pas de maladies mais engendre uniquement des désagréments. La municipalité de Tunis a écarté l’utilisation de produits chimiques pour éradiquer ce phénomène compte tenu des risques qui peuvent en découler, aussi bien sur la santé humaine que sur l’environnement. L’idée de mettre en place un système pour déverser le contenu du lac Sejoumi dans la mer, a été envisagée. Mais cette procédure nécessite cependant un délai de 4 ans. Toutefois, une action immédiate est en cours d’exécution. Elle consiste à répandre une ceinture de produits chimiques autour des centres urbains, selon le système du «cold fogging» et du «thermo-fogging» (nuage de produits). D’autres systèmes sont en cours d’étude à l’instar de l’installation de moustiquaires blanches, géantes illuminées par de puissants projecteurs pour attirer les insectes. Ce système a fait ses preuves auparavant dans la ville italienne de Venise. Le Conseil municipal a également présenté les mesures à entreprendre pour contribuer à économiser l’énergie. Le réseau d’éclairage public sera doté d’ampoules à faible consommation de type HPL et permettra de réduire la facture énergétique jusqu’à 40%. La climatisation des bureaux sera désormais fixée à des degrés ne dépassant pas un certain seuil. Les systèmes de chauffage seront alimentés dans la mesure du possible par le gaz naturel. Ce sont là quelques exemples des mesures envisagées par le Conseil municipal qui vont permettre une économie d’énergie substantielle. Lotfi TOUATI __________________________ Lutte contre la pollution sonore Un numéro public 24h/24 sera mis à la disposition pour les interventions rapides dans le cadre de la lutte contre la pollution sonore (71.344.171). La municipalité de Tunis va mettre sur pied 6 brigades d’intervention couvrant toutes les zones de la capitale. Ces brigades seront opérationnelles de 22h00 à 5h00 du matin.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com