Vers un retour de la lire en Italie?





Le Quotidien - Agences L'Italie réfléchit à un abandon temporaire de l'euro et à l'adoption d'une double circulation avec la lire, a estimé hier le ministre italien des Affaires sociales Roberto Maroni, membre de la Ligue du Nord, dans un entretien à la Repubblica. "Ne serait-il pas meilleur de revenir, temporairement, à un système de double-circulation ?", s'interroge le ministre. "En Europe, il y a un exemple vertueux de la Grande-Bretagne qui croît et se développe, en maintenant sa propre monnaie", a-t-il ajouté. Selon Roberto Maroni, membre d'un parti populiste et anti-européen, l'euro a été un échec pour la croissance économique. "Depuis trois ans, l'euro --pas de sa faute mais à cause des gens qui ont géré la transition vers la monnaie unique-- a montré qu'il n'était pas à la hauteur face au ralentissement de l'économie, la perte de compétitivité et la crise de l'emploi". "L'euro est le fils légitime d'un modèle européen dont on assiste, avec inquiétude, à l'échec", a ajouté M. Maroni, pour qui "l'Europe a été le multiplicateur de nos difficultés". “L’euro, c’est pour toujours”, a affirmé aussitôt à Bruxelles une porte-parole de la Commission européenne, en qualifiant d’“élucubrations” les déclarations du ministre italien.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com