Rumsfeld s’en prend à la Chine





Le secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld a vivement critiqué hier la politique militaire de la Chine, estimant que l'accroissement de son budget dans ce domaine était un facteur de déstabilisation de l'Asie puisqu'aucun pays ne la menace directement. Le Quotidien-Agences "Puisque personne ne menace la Chine, on peut se demander: pourquoi cet investissement croissant? Pourquoi ces importants achats d'armes?", s'est interrogé le chef du Pentagone à Singapour, lors d'une conférence sur la sécurité régionale. Le discours de Donald Rumsfeld apparaît comme une frontale vis-à-vis de la Chine, qui, contrairement à la dernière édition, a envoyé cette année une délégation à cette conférence annuelle organisée par l'Institut international des études stratégiques. Jamais le chef du Pentagone n'avait délivré de critique si virulente à l'encontre de Pékin depuis sa prise de fonction en 2001. Selon le secrétaire à la Défense, l'évaluation annuelle par le Pentagone des capacités militaires de la Chine montre que le gouvernement de Pékin dépense dans ce domaine plus que ce que ses dirigeants affirment, et ce en vue de renforcer ses capacités en termes de missiles et de développer une technologie militaire avancée. La Chine dispose désormais du troisième budget militaire mondial, après les Etats-Unis et la Russie, a assuré le chef du Pentagone. Le chef de la délégation chinoise à cette conférence, Cui Tiankai, directeur du bureau asiatique du ministère chinois des Affaires étrangères, a réagi aux critiques de Donald Rumsfeld lors d'une conférence de presse. "Pensez-vous vraiment que la Chine n'est menacée par aucun autre pays?", s'est-il à son tour interrogé. "Pensez-vous vraiment que les Etats-Unis sont menacés par l'émergence de la Chine?". Ce à quoi le chef du Pentagone a lui-même répondu qu'il ne pensait pas que la Chine était menacée et que Washington ne voyait pas Pékin comme une menace.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com