A cause de son caractère pervers : La mère et la fille tuent le père





D’emblée, c’était inconcevable qu’une épouse et sa fille tuent le père sans raison valable, d’autant que le meurtre a été perpétré d’une manière sauvage voire bestiale. C’est que le corps de la victime a reçu pas moins de quarante coups de hache avant d’être mutilé et brûlé... C’est ce qu’on appelle une vengeance ... barbare. Tunis - Le Quotidien Le 29 mai dernier et alors que tous les membres de la famille se sont dirigés vers leurs chambres respectives pour dormir, la fille aînée, âgée de dix-neuf ans, a fait réveiller sa mère. C’est que les deux femmes se sont mises d’accord pour passer à l’acte et cet acte consiste à liquider le père. Du coup, la fille et la mère sont allées chercher une hache qu’elles ont minutieusement cachée sous le lit. Sans aucune hésitation, la fille s’est déchaînée contre son père, lui assénant plusieurs coups dans différents endroits de son corps. Des coups qui étaient tellement violents que sa tête a été arrachée. Elle fut ensuite relayée par sa mère qui a ramassé la hache et amputé la jambe droite de la victime. Après quoi, les deux femmes ont transporté le corps de la victime dans un gourbi où elles ont mis le feu dans ce qui restait du corps. La mère et la fille ont passé le reste de la nuit à laver le sang et effacer les traces de leur crime. Le lendemain et à l’annonce de la nouvelle de la disparition du père, tout le village s’est mobilisé pour le retrouver. Après plusieurs heures de recherche, le fils de la victime parvint à découvrir le corps de son père entièrement brûlé et mutilé. Alertés, les agents de la garde nationale de Jendouba (Nord-Ouest) se sont déplacés sur les lieux du meurtre pour constater les faits et entamer leur enquête afin d’élucider le mystère qui réside derrière ce crime crapuleux. Leurs investigations ont permis de limiter les soupçons sur la fille et la mère qui, après avoir été interrogées, ont avoué les faits, reconnaissant être les auteurs de ce meurtre. Encore faut-il justifier un acte d’une telle barbarie. Il faut dire qu’il n’existe aucune raison pour s’en prendre au père d’une telle manière, d’autant qu’il s’agit de sa fille et de son épouse. Ce sont là les seules interrogations des agents de la garde nationale qui étaient sûrs qu’un grand mystère entourait cette affaire. La réponse n’a pas tardé à tomber, venant de la bouche de la fille qui a déclaré avoir trop souffert du caractère pervers de son père lequel aurait abusé d’elle. En informant sa mère, les deux femmes ont décidé de le tuer et se débarrasser définitivement de ce “mal” qui a trop pesé sur leurs épaules. La mère et la fille ont été écrouées en attendant d’être traduites en justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com