Irak : Le chantier de la Constitution peine à démarrer





Le Quotidien - Agences Le chantier de la Constitution permanente irakienne qui doit être achevée avant le 15 août, peine à démarrer en dépit de quelques avancées liées à la participation des sunnites à sa rédaction. Depuis la formation, le 15 mai, de la Commission parlementaire chargée de la rédiger, ses 55 membres se sont employés à chercher une formule acceptable pour intégrer cette communauté, sous-représentée à l’Assemblée en raison de son boycott des élections. Un consensus semble toutefois avoir été atteint : treize sunnites devraient rejoindre la Commission, qui en comptait seulement deux, alors que les membres de cette communauté représentent 20% de la population irakienne. “La Commission comprendra 69 membres : les 55 élus, 13 représentants sunnites et un Sabéen”, membre d’une secte judéo-chrétienne associée à la vénération des astres, a indiqué le président de la Commission, le chiite Houmam Hammoudi. Selon lui, une partie des 13 sunnites viendrait de partis politiques et les autres, des régions où ils sont implantés. “La Constitution est faite pour tous et nous avons besoin d’écouter les Irakiens de toutes les religions, de toutes les régions et de tous les partis politiques”, a insisté Hammoudi, membre de l’influent parti chiite au pouvoir, le Conseil suprême de la Révolution Islamique en Irak (CSRI). Et selon un vice-président de la Commission, Adnane Janabi, membre de la liste irakienne de l’ancien Premier ministre Iyad Allaoui, les sunnites “choisiront eux-mêmes” leurs représentants, sans interférence du Parlement.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com