Esplanade des mosquées : Le torchon brûle





Le Quotidien-Agences La police israélienne a tiré hier matin des grenades assourdissantes pour disperser des manifestants palestiniens qui avaient lancé des pierres contre des visiteurs juifs sur l'Esplanade des mosquées. L'agence officielle palestinienne Wafa, a indiqué que la police israélienne a "autorisé des groupes juifs extrémistes sur l'Esplanade sous couvert des visites quotidiennes". Cité par l'agence, Adnane Al-Husseini, le directeur du Waqf, l'Office des biens musulmans, a pour sa part affirmé que les forces israéliennes avaient "agressé les fidèles qui s'opposaient aux extrémistes juifs autorisés à pénétrer" dans le lieu saint. A la suite de ces heurts, le leader palestinien Mahmoud Abbas a déploré des "violations graves et injustifiées" contre l'Esplanade des mosquées, qui abrite la mosquée Al-Aqsa. "Nous sommes habitués à cela. Le gouvernement israélien et la communauté internationale doivent mettre fin à ces violations graves et injustifiées qui risquent d'avoir des conséquences regrettables", a déclaré Abbas à des journalistes à Ramallah, en Cisjordanie. Le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï a pour sa part accusé d'un ton très virulent "une horde de colons extrémistes" d'avoir pénétré sur l'Esplanade. "Une horde de colons extrémistes et criminels a attaqué Al-Aqsa et pénétré sur son Esplanade, ce qui a amené les habitants (palestiniens) d’Al Qods à voler à sa défense", a-t-il dit à la presse avant la réunion hebdomadaire du cabinet. A Gaza, un chef du mouvement radical Jihad islamique, Khaled Al-Batsh, a mis en garde contre "un bain de sang" si des extrémistes juifs venaient à porter atteinte à l'Esplanade. "Une agression contre Al-Aqsa par les extrémistes juifs provoquerait un bain de sang", a-t-il dit dénonçant "le silence des dirigeants arabes et musulmans face aux tentatives de profaner Al-Aqsa après la profanation du Coran à Guantanamo".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com