Tunis: Deux adolescents inculpés d’infanticide





Tunis - Le Quotidien La société tunisienne bouge et crée tout naturellement un nouveau modèle social basé sur une nouvelle culture portée plutôt sur l’initiative individuelle laquelle, forcément, ne peut se concrétiser que si liberté et libéralisme existent. Il y a lieu de souligner que la liberté est le fondement de toute forme de progrès et d’évolution. Le libéralisme, synonyme de tolérance et de compréhension, est l’autre pilier sur lequel s’appuie tout individu qui aspire à l’affranchissement des tabous et autres “interdits” et “non permis”. Pour que cette action ne dégénère pas et ne bascule pas dans l’anarchie, on est appelé à tracer des lignes à ne pas dépasser et mettre en place un système de protection afin d’épargner ce processus qui vise à “produire” un être libre, de l’effondrement et de l’écroulement. A voir alors les différentes formes de changements opérés au sein de notre société, il est urgent de revoir quelques éléments ayant trait au comportement de nos jeunes, en particulier les relations qu’ils entretiennent entre eux et surtout celles des garçons et des filles et ce afin d’éviter ce genre de drame dont les protagonistes sont deux adolescents qui, par manque d’expérience, ont commis l’irréparable. Les faits de cette affaire remontent au mois de février 2004. A cette époque, ce jeune lycéen venait tout juste d’avouer ses sentiments à sa camarade de classe. Il fut agréablement surpris en découvrant que l’adolescente partageait les mêmes sentiments. Depuis, les jeunes tourtereaux filèrent le parfait amour à telle enseigne que pas mal de jaloux s'énervaient en les voyant épanouis et heureux. A vrai dire, les deux adolescents avaient besoin de traduire leurs sentiments par des rapports beaucoup plus intenses. C’est alors qu’ils sont passés des simples caresses à des rapports beaucoup plus profonds. Et comme ils n’avaient pas une grande expérience en la matière, la jeune fille n’a pas tardé à tomber enceinte. Seulement, au lieu d’avertir ceux qui pouvaient l’aider à interrompre cette grossesse indésirable, elle a préféré garder le silence jusqu’à ce que l’heure de vérité sonne. Prise de panique, elle n’a pas trouvé mieux que d’alerter son ami qui, désespéré, l’a invitée chez lui, l’aidant, au passage, à accoucher. Sitôt le nouveau-né venu au monde, les deux amoureux ont décidé de le tuer afin d’éviter le scandale. Le nouveau-né fut ainsi étouffé et étranglé avant d’être jeté dans une poubelle. Des éboueurs ont découvert le corps avant d’avertir les autorités compétentes. L’enquête a permis d’identifier le père et la mère de la victime lesquels, en avouant les faits, ont été inculpés d’infanticide. Ils devraient répondre de leur acte prochainement devant la justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com