S.T. : De bonnes intentions, mais…





Ca ne donne pas l’air, au Bardo, que ça va beaucoup changer. Le S.T, en difficulté, vit toujours les mêmes problèmes et les perspectives d’avenir ne sont pas totalement rassurantes. Il est vrai que le Comité directeur actuel a pris les commandes dans une situation difficile, mais, il faut reconnaître également que le travail accompli pendant toute une saison n’a pas l’air de satisfaire les supporters, même si les dirigeants estiment qu’ils ont fait le maximum pour sauver les meubles. * Rien que des contacts Là où le bat blesse, c’est quand on constate une certaine indifférence et une lenteur inexplicable dans la gestion de certains dossiers. Le dernier en date est celui des joueurs en fin de contrat et ils sont nombreux (Nasri, Dridi, Khammar, Baghouli, El Euchi, Saïbi, Fodé, Ghazouani...) Jusqu’à présent, on s’est contenté d’en parler sans faire réellement des propositions pour ces joueurs dont certains sont sollicités par d’autres clubs. Au moment où d’autres équipes pensent surtout à se renforcer, le club du Bardo ne s’est pas encore assuré de garder l’effectif de la saison passée. Le même problème se pose pour le choix du futur entraîneur et quelques contacts très timides ont été engagés avec des techniciens tunisiens. On parle de Ammar Souayeh, Mahmoud Bacha et Férid Ben Belgacem, mais rien n’est fait officiellement jusqu’à présent. Quant aux recrutements, une première liste a été établie, mais le club ne dispose pas, pour le moment, de moyens pour faire venir des talents sûrs. Il y a eu des discussions avec quelques jeunes joueurs ayant évolué en Nationale A ou B, mais ça ne donne pas l’impression d’avancer et de conclure des accords. Comme on le constate, on essaie de faire quelque chose, mais le blocage demeure. M. Achab, l’actuel président, a confirmé qu’il va honorer son engagement jusqu'à la fin de son mandat et qu’il fera tout pour améliorer la situation. Côté finances, on attend toujours le dénouement de l’affaire Ayari et on croit savoir que la FIFA va prendre une décision définitive à ce propos avant le 7 juillet 2005. En attendant, les bonnes intentions sont là, mais elles ne peuvent, à elles seules, résoudre les problèmes d’un club qui a plutôt besoin d’actions concrètes et d’un soutien plus solide. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com