Formation professionnelle : L’expérience hollandaise à la rescousse





Une rencontre de partenariat tuniso-hollandais s’est tenue à Tunis. L’objectif de cette rencontre est d’instaurer un dispositif de formation dans la branche textile-habillement basée sur les normes des compétences professionnelles. Ce projet sera mis en œuvre à travers une assistance hollandaise. Tunis - Le Quotidien La journée de partenariat tuniso-hollandais qui a eu lieu hier au Centre national des formateurs et de l’ingénierie de la formation (CENAFFIF) sis à Radès et relevant du ministère de l’Education et de la Formation, avait en fait pour principal objectif de définir des normes, compétences dans le secteur du textile et de l’habillement. Il s’agit d’un système de formation basé sur les compétences pour l’industrie du textile en Tunisie qui assure une meilleure compétitivité de ce secteur face aux défis qui se multiplient sur les marchés internationaux. Le recours à l’expertise néerlandaise se justifie par l’expérience de ce pays dans la mise en place de normes de compétences dans le secteur du textile. Une expérience qui, après avoir fait se preuves à l’échelle nationale aux Pays-Bas, a été retenue à l’échelle européenne. * Qualifier la main d’œuvre du textile M. Moncef Ben Saïd, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education et de la Formation, chargé de la formation professionnelle, a souligné à cet égard que “l’expérience de Lift group, qui est l’institution hollandaise chargée de l’élaboration de ce projet, intéresse la Tunisie doublement”. “D’abord par son approche normative des notions de compétence et de qualification, ensuite par le secteur économique dans lequel le groupe spécialisé, à savoir le secteur du textile et de l’habillement, est un secteur de premier plan pour l’économie tunisienne puisqu’il emploie 50% de la main d’œuvre manufacturière et réalise 50% des exportations industrielles de la Tunisie”, a-t-il noté. * 5000 stagiaires Il convient de noter que les structures de la formation professionnelle représentent un acteur de première importance dans la qualification de la main d’œuvre dans ce secteur. La capacité d’accueil annuelle des centres relevant de l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP) spécialisés dans les métiers du textile et de l’habillement dépasse les 5000 postes de formation avec un réseau de 8 centres sectoriels et plus d’une trentaine de sections ayant pour principale vocation l’apprentissage diplômant. Toutefois, “le système d’homologation des diplômes qui a été instauré dès la promulgation de la loi d’orientation de la formation professionnelle n’est plus compatible avec l’option prise de généralisation de l’approche par compétence comme démarche structurante de l’ingénierie des programmes et de l’ingénierie des centres de formation”, affirme le secrétaire d’Etat à la formation professionnelle. Et de souligner : “Bien que ce système ait longuement contribué au changement de l’image de la formation professionnelle en Tunisie depuis plus d’une décennie, il est devenu toutefois inévitable aujourd’hui d’inscrire le dispositif national de la formation professionnelle dans une démarche de qualité totale”; l’objectif qui a été fixé à cet effet est de redéployer ce dispositif vers la satisfaction des besoins des entreprises en compétences en adoptant un système de pilotage de la formation par la demande et non plus par l’offre. Huit (8) centres sectoriels de formation dans les métiers du textile et de l’habillement relevant de l’ATFP seront ainsi intégrés dans cette nouvelle approche selon le modèle européen. Le groupe néerlandais “‘Lift Group” élaborera ainsi pour les structures de formation un système de normes de compétences conforme à ce qui est adopté dans l’Union européenne. La reconnaissance des diplômes de nos centres par les entreprises européennes sera par conséquent tributaire de leur conformité aux normes de l’U.E. Hassen Ghédiri


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com