Association des Magistrats Tunisiens : Les juges cherchent à mettre leurs divergences entre parenthèses…





Le Conseil national de l’Association des Magistrats Tunisiens qui aura lieu demain à Hammamet promet d’être extrêmement chaud. De nombreux dossiers inachevés du précédent Conseil national seront mis à plat de nouveau: menaces de démission, divergences entre les membres du Bureau exécutif et relations conflictuelles entre magistrats et avocats… Tunis - Le Quotidien ça bouge encore et toujours chez les magistrats. Les divergences qui traversent les structures de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) perdurent. Aux dernières nouvelles, la convocation relative au Conseil national de l’AMT comprend une précision qui constitue une première dans l’histoire de l’Association. Cette convention indique dans son dernier paragraphe que la participation aux travaux du Conseil national du 12 juin est exclusivement réservée aux membres du Conseil national. La précision atteste, selon des sources proches du Bureau exécutif de l’AMT, de l’attachement des magistrats à mettre leurs divergences entre parenthèses et à juguler la tension interne. Le Conseil national aura, en effet, à examiner les raisons de ces divergences et les remèdes appropriés ainsi qu’à trancher sur les menaces de démission brandies par un membre du Bureau exécutif et un membre du Conseil national. Outre le débat relatif à la «cuisine interne» de l’Association, les membres du Conseil national se pencheront sur trois dossiers importants. Il s’agit des perspectives de l’amendement du statut des magistrats, des procédures d’élection des membres du Conseil supérieur de la magistrature et de la révision des critères de mutation et de promotion des gens de la profession dans le cadre du mouvement des magistrats dont les résultats seront annoncés à la veille de la prochaine rentrée judiciaire… W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com