El Mourouj II : Le père, la mère et les deux filles arrêtés dans un nid de débauche…





Il est étonnant de constater à quel point le gain facile attire de plus en plus les gens sans scrupules en mesure de laisser tomber toutes les bonnes valeurs afin d’amasser les billets et gonfler leurs comptes en banque, à l’image de cette famille qui s’est réunie autour d’un projet, pas du tout catholique... Tunis-Le Quotidien A vrai dire, il n’y avait aucune raison pour se douter de la réputation de ce quinquagénaire et encore moins émettre le moindre soupçon sur son comportement. Depuis qu’il est dans le quartier, il ne faisait qu’attirer l’attention de ses voisins très admiratifs, du reste, en raison de son courage et de sa persévérance en vue de surmonter son handicap et vivre dignement. C’est que ce père de famille est, depuis la naissance, classé comme étant un handicapé de deuxième degré, car il est venu au monde avec une jambe en moins. Cela ne l’a pas empêché de cravacher dur et gagner honnêtement sa vie en vendant des fruits et des légumes dans un marché de la place. Il a même réussi à fonder une famille et avoir deux enfants, deux adorables filles qui ont été gâtées par la nature. La seule fausse note dans ce décor est le petit faible de ce véritable «militant» pour l’alcool. Néanmoins, personne ne lui en voulait pour cette petite fantaisie du fait qu’il avait besoin d’une échappatoire pour oublier, un tant soit peu, ses chagrins et ce complexe dû essentiellement à ce handicap. Mais à aucun moment, on a ressenti que cette mauvaise habitude a influé sur l’équilibre social et financier de la famille. Les deux filles ont réussi un parcours scolaire parfait, puisqu’elles ont réussi à décrocher le bac et même à s’inscrire à l’université. La mère, de son côté, ne manquait de rien et portait à merveille le poids de ses quarante deux ans. Et pour que le bonheur soit total, la petite famille a acquis une petite maison située à El Mourouj II et par la même occasion, le père a ouvert un petit commerce tout près de sa nouvelle maison, rompant avec les difficultés des déplacements et autres tracas du centre-ville de la capitale. Encore une fois, ses nouveaux voisins lui ont réservé le même traitement en l’aidant à bien s’installer et à s’intégrer dans son nouveau quartier. Seulement, il y avait tout de même quelque chose de curieux dans ce paysage. Il s’agit de cette extravagance, dont faisaient preuve la mère et ses deux filles. L’épouse donnait plutôt l’impression d’une jeune adolescente qui s’efforce à montrer son charme en dévoilant les parties les plus provocantes de son corps. D’autre part, ses deux filles se faisaient accompagner tous les soirs au vu et au su de leur père qui n’hésite pas à sortir pour accueillir comme il se doit, les amis de ses enfants. Mieux encore, il les invitait à entrer continuer la soirée chez lui. On a beau croire à un moment qu’il s’agissait des fiancés des deux filles mais on a remarqué que ces hommes changeaient tous les soirs au point d’éveiller les soupçons des voisins qui, curiosité oblige, se sont mis à fouiller dans les affaires de leurs nouveaux voisins. C’est ainsi que les masques sont tombés révélant une réalité des plus amères. Il se trouve que, depuis bien des années, l’épouse a pris le dessus sur son mari, laissant libre cours à ses caprices pour transformer le foyer conjugal en un véritable nid de débauche. Elle est allée jusqu’à monnayer les charmes de ses deux filles qui, réellement, avaient les moyens physiques pour satisfaire les hommes les plus exigeants. Bien évidemment, l’information n’a pas tardé à parvenir jusqu’aux agents de police qui ont ouvert une enquête. Après plusieurs semaines d’investigations et de recherches, les auxiliaires de la justice ont réussi à arrêter le père, la mère et les deux filles, alors qu’ils organisaient une soirée bien chaude chez eux. Dans la mêlée, trois hommes ont été également arrêtés. Les protagonistes dans cette affaire ont été inculpés de préparation de local destiné à des activités qui portent atteinte à la pudeur publique et de complicité. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com