Interrogatoire de Saddam : Illégal et non recevable





Le Quotidien - Agences La recrudescence de la Résistance en Irak intervenue au lendemain de la diffusion d’une vidéo montrant un interrogatoire du président irakien déchu Saddam Husseïn, jugé “illégal” par certains de ses avocats. “Ce que j’ai vu (...) c’est un interrogatoire illégal puisqu’il a été réalisé sans la présence d’un avocat”, a indiqué Me Issam Ghazzaoui, membre de l’équipe d'avocats de l’ancien dictateur basée à Amman. Un peu plus tôt, un juge irakien Raëd Jouhi, chargé d’instruire le dossier de Saddam Husseïn, pour le tribunal spécial irakien (TSI), avait indiqué avoir autorisé la diffusion. Dans cette vidéo muette, Saddam Husseïn porte une chemise blanche à col ouvert et une veste sombre. Il est assis face à Jouhi et répond à ses questions. Sur certaines images, on voit assis à côté de Sadam Husseïn un homme en costume bleu, non identifié. Selon des télévisions ayant diffusé le document, l’interrogatoire de Saddam Husseïn dont la date n’est pas précisée porte sur les événements de Doujail. Un autre des avocats de Saddam Husseïn , Giovanni di Stefano, a estimé hier à Londres que l’interrogatoire montré sur la vidéo n’avait “aucune valeur juridique”, l’ancien chef d’Etat n’étant assisté par aucun de ses défenseurs. “Le président Husseïn ne bénéficiait d’aucune assistance juridique” lors de cet interrogatoire, a précisé Giovanni di Stefano, un avocat italien basé à Rome et à Londres, dans une déclaration à l’agence de presse britannique Press Association. “En vertu de l’article 20 régissant le fonctionnement du Tribunal spécial irakien (TSI), il en découle qu’aucun des faits contenus dans cet interrogatoire n’est recevable” juridiquement, a précisé cet avocat qui affirme faire partie de l’équipe de juristes chargée de la défense de l’ancien président.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com