Ouzbékistan : Washington hausse le ton





Washington-Agences Les Etats-Unis ont augmenté d'un cran leur pression sur l'Ouzbékistan, un allié dans la lutte antiterroriste, en réclamant une enquête indépendante internationale sur le massacre commis à Andijan (est) le 13 mai. Washington, qui maintient une base militaire dans cet Etat de l'ex-Asie centrale soviétique, commence à s'impatienter du peu d'empressement mis par le président ouzbek Islam Karimov à accepter une enquête sur la répression par Tachkent d'une manifestation qui a fait 173 morts officiellement, de 500 à 1.000 morts selon des organisations non-gouvernementales. "L'administration américaine a indiqué clairement qu'elle souhaite que les autorités d'Ouzbékistan autorisent une enquête crédible, indépendante et internationale sur les évènements d'Andijan", a indiqué le porte-adjoint de la Maison Blanche Trent Duffy. "L'administration parle d'une seule voix sur cette question", a-t-il assuré. "Tant le département de la Défense que le département d'Etat ont fait part de cette position aux autorités d'Ouzbékistan et c'est la politique de l'administration", a tenu à souligner le porte-parole de la Maison-Blanche. Et le porte-parole du département d'Etat, Sean McCormack, a rappelé que la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice avait adressé une lettre à Karimov pour "réitérer l'appel (des Etats-Unis) au lancement d'une enquête internationale".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com