Chiites-Kurdes : L’alliance se disloque





Le Quotidien - Agences Le puissant chef kurde irakien Massoud Barzani s’est insurgé avec force contre la suppression de la mention d’un Irak fédéral dans le serment qui a été prononcé mardi par les membres du gouvernement. “La suppression de la mention d’un Irak fédéral est une violation de la loi et une menace sérieuse pour notre alliance” avec la liste soutenue par le clergé chiite du Premier ministre Ibrahim Al -Jaâfari, a déclaré Barzani, cité vendredi par les médias kurdes. “J’espère que ce n’était pas intentionnel et je souhaite que ce sera rétabli dans les meilleurs délais”, a ajouté le chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) allié avec l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) du président Jalal Talabani avec la liste chiite de l’Alliance unifiée irakienne. Il a appelé les membre kurdes de l’Assemblée nationale à “soulever la question et à lui trouver une solution”. Lors de la session du Parlement mercredi, un autre député kurde Fouad Massoum de l’UPK avait protesté contre cette suppression, alors que les Kurdes qui gèrent de facto une zone autonome dans le nord, ont toujours insisté sur le caractère fédéral de l’Irak, inscrit dans la Constitution provisoire.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com