Municipales palestiniennes : Le Fatah haut la main, le Hamas remporte les grandes villes





Le mouvement Fatah du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a devancé le Hamas aux élections municipales, mais ce groupe islamiste, se prévalant de son succès dans les grandes villes, criait lui aussi victoire, au lendemain du scrutin. Le Quotidien-Agences Selon des résultats partiels annoncés hier matin par le directeur de la Commission électorale locale (CEL), Firas Yaghi, le Fatah a remporté 55% des 906 sièges à pourvoir, contre 34% pour le Hamas. Yaghi a précisé que les résultats du scrutin permettraient au Fatah de contrôler plus de 50 conseils municipaux, contre 28 au Hamas, le reste allant à des formations indépendantes ou de moindre importance. Le Hamas s'est toutefois imposé dans les principales villes où s'est tenu le scrutin: Rafah et Beit Lahya dans la Bande de Gaza, et Kalkiliya en Cisjordanie, selon des résultats partiels obtenus auprès de CEL. A Beitlahm, le Hamas a remporté six des sept sièges réservés aux candidats musulmans, le septième allant au Jihad islamique, selon la même source. Un des principaux dirigeants du Hamas, Mahmoud Al-Zahar, s'est félicité de ce succès, assurant que son mouvement contrôlerait au total 34 conseils municipaux et non pas 28 comme l'affirme la Commission électorale. "Le Hamas l'a emporté dans 34 circonscriptions, notamment dans les zones à forte densité de population, comme à Rafah et Boureij (Bande de Gaza) et à Kalkiliya", a déclaré Zahar lors d'une conférence de presse. Selon lui, quelque 92.500 Palestiniens avait le droit de vote à Rafah, Boureij et Moughraqa, où le Hamas s'est également imposé, "soit 71% de l'électorat de la Bande de Gaza". Zahar a affirmé que le Hamas "s'engage à respecter les résultats des élections" tout en critiquant "la précipitation dans l'annonce des résultats, qui a semé la confusion". "Ces résultats confirment une réelle orientation de la rue palestinienne vers l'islam comme programme de réforme et de résistance", a-t-il ajouté. Le scrutin s'est déroulé dans 76 circonscriptions en Cisjordanie et huit dans la Bande de Gaza, pour élire les 906 conseillers municipaux parmi 2.519 candidats, dont 399 femmes. Le taux de participation s'est établi à 82% des quelque 400.000 personnes âgées de plus de 18 ans ayant droit de vote, selon le CEL. Parlant à des journalistes avant-hier, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'est félicité "du climat démocratique transparent et libre dans lequel ces élections ont eu lieu". Un haut responsable israélien parlant sous couvert de l'anonymat a affirmé que ce scrutin était "une affaire interne palestinienne", tout en soulignant que la participation du Hamas "ne peut lui conférer aucune légitimité".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com