Elections municipales : A quoi s’attend l’opposition?





C’est aujourd’hui que les électeurs passeront aux urnes pour élire 4366 conseillers municipaux. Bien qu’il soit certain que le RCD décrochera la timbale, les quatre partis de l’opposition qui participent à la course électorale aspirent à améliorer leur représentativité au sein des institutions élues locales… Tunis - Le Quotidien Les diverses régions de la République vivront aujourd’hui au rythme d’un ballet démocratique durant lequel les urnes seront les vedettes incontestées. Les élections municipales qui se déroulent aujourd’hui représentent, en effet, un rendez-vous électoral pluraliste puisque cinq partis politiques y participent. Il s’agit du Rassemblement Constitutionnel Démocratique, parti au pouvoir, et de quatre partis d’opposition, en l’occurrence le Mouvement des Démocrates Socialistes, le Parti de l’Unité Populaire, l’Union Démocratique Unioniste et le Parti Social Démocratique Libéral. Sans aucun doute, le Rassemblement Constitutionnel Démocratique décrochera la timbale sur le plan des sièges remportés eu égard à ses potentialités énormes qui lui ont permis d’être l’unique parti ayant présenté des listes au niveau de toutes les circonstances électorales et à sa campagne électorale dynamique et intense. Les partis de l’opposition qui sont sûrs de remporter pas moins de 20% des sièges garantis par le principe de la proportionnalité régissant la présence de l’opposition au sein des institutions élues aspirent à améliorer leur représentativité au niveau des conseils municipaux. Raison pour laquelle la compétition entre les partis participant aux municipales aura lieu à deux niveaux : une compétition entre les 264 listes du RCD et les 87 listes de l’opposition et une compétition entre les listes des formations de l’opposition. * Attentes Les quatre partis de l’opposition qui participent à la course électorale ont tous réussi à augmenter le nombre de leurs listes en comparaison avec les municipales de 2000. Chose qui rendra la compétition encore plus rude. Certains partis ont déjà donné le ton au cours de la campagne électorale. Le secrétaire général du Parti de l’Unité Populaire a affirmé explicitement lors d’un meeting tenu à Sfax que “le PUP ne se compare plus aux autres formations de l’opposition” en indiquant qu’il est “le premier concurrent” du parti au pouvoir. Les observateurs avertis s’attendent toutefois à ce que le Mouvement des Démocrates Socialistes soit le “dauphin” du RCD. Le MDS aspire, selon un membre de son Bureau politique, à remporter pas moins de 80 sièges d’autant plus que ce mouvement ayant glané 79 sièges en 2000 a présenté 32 listes. Le PUP aspire de son côté à améliorer ses chiffres de l’année 2000 (42 sièges) et à remporter une cinquantaine de sièges. Au sein de l’Union Démocratique Unioniste, on aspire à remporter une quarantaine de sièges seulement, vu la situation interne “peu confortable” du parti. Le Parti Social Démocratique Libéral dont la campagne électorale n’a pas été intense aspire à préserver les sept sièges remportés en 2000. Walid KHEFIFI ________________________ L’Observatoire veille au grain… L’Observatoire national des élections municipales veillera tout au long de la journée du scrutin au respect des règles démocratiques et de la transparence des élections. L’Observatoire vient de mettre à la disposition des citoyens des lignes téléphoniques groupées (71.201.004) ainsi que les numéros des portables de tous les membres…


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com