C.S.H.L. : Sur le fil du rasoir





Les Hammam-Lifois ont poussé un grand “ouf” de soulagement à l’issue de leur rencontre contre l’ESZ à Zarzis. A la 82’, Tahar Sbaï a marqué le but du maintien et la défense a fait le reste en préservant ce but qui vaut son pesant d’or. Cette victoire est d’autant plus salutaire pour le CSHL que le dernier match qu’il jouera à Hammam-Lif l’opposer à un certain CA, tombeur de l’ESS à El Menzah et qui semble déterminé à faire oublier tous ses déboires de la présente saison. Les Hammam-Lifois n’auront donc pas à s’employer à fond contre le CA puisque l’essentiel a été réalisé pour eux. Reste qu’ils veulent aussi soigner leur classement, et pourquoi pas, grignoter quelques points supplémentaires afin de satisfaire un public sevré de victoires, puisque la moitié de leurs rencontres gagnées l’ont été à l’extérieur. Les protégés de Nizar Khanfir ont “frappé” au moment le plus critique de leur parcours, en signant deux victoires consécutives. Déjà contre les Monastiriens, ils ont démontré de belles dispositions et ont livré l’un de leurs meilleurs matches de la saison. On s’attendait à une confirmation à Zarzis et elle eut lieu. Les Hammam-Lifois ont foulé la pelouse fermement décidés à vendre chèrement leur peau face à une équipe quelque peu démobilisée par sa qualification en finale de la Coupe de Tunisie et qui a déjà sauvé sa place parmi l’élite. Les intenses efforts qu’ils ont déployés tout au long de la rencontre ont fini par être récompensés par une victoire à l’arraché, synonyme de maintien parmi l’élite. N’empêche que malgré ce résultat, à la limite, inespéré, les Banlieusards ont failli frôler la catastrophe à cause d'un parcours initial catastrophique, tant au niveau du jeu que du résultat. Heureusement pour eux que les choses se sont quelque peu améliorées lors de la phase retour grâce essentiellement au chambardement survenu au niveau du staff technique et de l’encadrement. Les Hammam-Lifois, malgré la “pauvreté” de leur effectif, n’en possèdent pas moins quelques éléments de valeur et un milieu qui compte parmi les meilleurs de la Nationale A. Maintenant qu’ils se sont rassurés sur leur sort, ils doivent d’ores et déjà rectifier le tir, tirer les enseignements de leurs erreurs passées et préparer la prochaine saison sur des bases autrement plus solides, afin de rééditer les belles saisons qui ont fait l’admiration de tous les férus de football. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com