Jeunes et bénévolat : Altruistes et fiers de l’être





La mise en commun permanente des activités dans un but non lucratif s’inscrit a priori dans un cadre associatif. Sauf que ces œuvres de bon aloi ne nécessitant pas forcément une forme d’association bien inscrite. Ce qui encourage la bonne action, la complaisance et la bienveillance envers autrui, c’est un sens aigu d’humanisme. Les jeunes sont-ils justement bénévoles? Tunis - Le Quotidien Tout le monde ne peut que féliciter une jeunesse qui sacrifie de son temps, de son argent et de son énergie pour venir en aide à des personnes dans le besoin, malades… Oussama, 22 ans, étudiant, a toujours fait preuve d’une bienveillance et d’une grande volonté d’aider les autres. Normal, Oussama est un scout et son mot d’ordre est la bonne action! “Je suis toujours un membre actif chez les scouts tunisiens. J’ai fait quelques travaux bénévoles que je qualifie de très modestes. Je me souviens d’une action dont nous étions chargés. Ma mission consistait à collecter des médicaments et des produits pharmaceutiques des maisons. Ensuite, il fallait les présenter à des pharmaciens pour juger de leur validité d’utilisation avant de les distribuer aux familles nécessiteuses. Certes, je suis fier de ce que j’ai fait, mais c’était mon devoir de scout. Je suis prêt à m’investir davantage pour venir en aide aux personnes qui en ont besoin. Par ailleurs, je pense que c’est la nature de l'être humain qui le pousse à agir ainsi. Toute personne croyant en l’humanisme et ayant un caractère altruiste, n’hésitera pas une seconde à agir bénévolement pour le bien des autres”, dit-il. Bien que Arwa 23 ans, étudiante, n’ait jamais fait partie des scouts et même si elle n’est pas membre d’une association précise, la jeune fille est pleine de bonnes intentions. Quelque part altruiste, Arwa trouve son bonheur en procurant du bonheur aux autres. “D’abord je voudrai dire que l’union a toujours fait la force. Et que toute personne qui souffre, se sentira plus ou moins soulagée quand elle se sent entourée. C’est mon principe dans la vie. Je ne résiste jamais devant un enfant qui souffre. Raison pour laquelle, j’ai toujours visité un orphelinat à la Manouba pour aider de mon mieux ces enfants sans parents. Ma sœur, mes amies et moi-même nous nous rendons sur les lieux à raison d’une fois par semaine afin de leur apporter ne serait-ce qu’un sourire et un sentiment de sécurité. Arwa ne se contente pas de sa présence physique, elle se rend sur les lieux avec des bonbons, du chocolat et des confiseries pleins les poches, ainsi qu’avec des vêtements et des bouquins. Brahim, 21 ans, étudiant, non moins altruiste que les autres, a pris de bonnes habitudes qu’il compte garder à jamais. “Le bénévolat s’apprend dès notre plus jeune âge. Plus qu’une nature, c’est une question d’éducation. Quand j’étais à l’école primaire, je me portais toujours volontaire pour me rendre à l’école le dimanche afin de nettoyer la cour et de m’occuper du jardin. Et ce jusqu’à ma dernière année d’études primaires”. Natif de Sfax, Brahim est issu d’un milieu très solidaire où tous les habitants du quartier s’entraident. “Lorsque l’un de nos voisins effectue des travaux de restauration dans sa demeure, tous les jeunes du quartier lui viennent en aide : peinture, construction,… Nous étions toujours là pour donner un coup de main. Depuis l’âge de l’enfance, nous avons appris à aider les vieux, les personnes malades, les femmes enceintes, les personnes dans le besoin. Et je pense que c’est la meilleure des éducations qu’on puisse recevoir. Jusqu’à présent, je garde cette volonté d’aider les autres. D’ailleurs je compte intégrer une association pour aider les vieilles personnes ou les malades atteints du cancer”. Décidément, cette estampille “d’opportunistes” qu’on n’a cessé de coller sur le dos des “ados” et des jeunes personnes devrait être enlevée illico… Les jeunes qui viennent en aide aux vieilles personnes, aux handicapés sont plutôt légion dans une Tunisie plurielle et altruiste. Et c’est tout à leur honneur. Abir Chemli Oueslati


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com