Basket Abdessattar Elloumi (Entraîneur J.S.K.) : «Expérience et prise de conscience, nos atouts majeurs»





Titré jusqu’à satiété en tant que joueur, Abdessattar Elloumi n’a toujours pas goûté aux délices d’une consécration comme entraîneur, malgré quatre finales disputées, coupe et championnat confondus. La présente belle, lui ouvrira-t-elle les portes à une cinquième apothéose ? Avant tout, un petit retour au match de samedi dernier. Une vraie débandade, non ? Et c’est le cas de le dire. D’abord, il fallait s’attendre à une réaction fulgurante de l’USM qui était dos au mur. Ensuite, force est de reconnaître que la semaine dernière était marquée par l’accession de l’équipe de football de la JSK en nationale A. Ce qui n’a pas manqué de déstabiliser quelque peu les joueurs. Enfin, et malgré mes mises en garde, les 19 points engrangés à l’aller, ont généré chez les joueurs un sentiment excessif de suffisance et un excès de confiance coupable. Comment appréhendez-vous cette troisième rencontre décisive ? r L’avantage du terrain s’est révélé jusqu’ici déterminant. Le fait d’être porté à bout-de-bras par 3 à 4000 supporters enthousiastes peut peser énormément. Ce n’est là qu’un facteur parmi d’autres. Le plus important, c’est la réalité du parquet. Celle-ci ne risque-t-elle pas d’être amère comme ce fut le cas il y a quatre jours ? Je ne le pense sincèrement pas, du moment que les joueurs ont pris conscience de leurs errements à Monastir. La leçon, cette fois-ci, a été bien retenue. J’ai pu apporter les correctifs qui s’imposaient pour mettre de notre côté tous les atouts... ... Comme les remèdes à une défense étrangement passive ? En effet. Passer de 67 à l’aller à 92 points concédés au retour, est impardonnable. J’ai donc mis l’accent sur les rebonds, notamment défensifs, et surtout les deuxièmes balles. Sur un plan personnel, vous piaffez sûrement d’impatience pour accéder à votre cinquième finale ? Je ne vous le fais pas dire. Mais sincèrement, j’essaie de faire la part des choses, parce que nous n’en sommes pas encore là. Je focaliser, pour l’heure, toute mon énergie sur cette belle extrêmement difficile. L’optimisme est de mise, car mes joueurs sont rodés à ce genre de confrontations, forts qu’ils sont de leurs quatre finales de suite. Propos recueillis par Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com