Le président de la Chambre syndicale des experts en automobile : «Le suivi des évolutions technologiques est un choix incontournable»





Les experts en automobile, à travers leur chambre syndicale, suivent de près l’évolution des techniques de fabrication dans le monde et sont de ce fait en mesure d’évaluer les dégâts et les dédommagements avec plus de précision. Le président de la chambre syndicale nous parle du secteur et du dernier congrès mondial de la profession qui s’est tenu récemment à Liège. Tunis - Le Quotidien “Nous sommes dans l’obligation d’être au diapason de l’évolution des technologies dans le monde. C’est un choix à mon avis incontournable pour préserver l’avenir de la profession”. M. Mongi Touil, président de la chambre syndicale nationale des experts en automobile et matériel industriel vient de prendre part au congrès de la Fédération internationale des experts en automobile (F.I.E.A) tenu à Liège, au cours duquel des spécialistes du monde entier ont discuté des problèmes rencontrés par la profession. En effet, l’évolution technique et technologique de la fabrication des automobiles doit être nécessairement accompagnée par une formation ad hoc non seulement des mécaniciens et des réparateurs mais aussi des experts appelés à chaque fois à constater les dégâts et éventuellement à évaluer les dédommagements. Le congrès en question a été une occasion pour passer en revue, discuter et se familiariser avec plusieurs domaines et techniques parfois à l’essai. C’est ainsi que l’architecture des voitures hybrides a été présentée aux congressistes. Il s’agit d’un véhicule fonctionnant à la fois à l’énergie classique (essence ou gazoil) et à l’énergie électrique. Ce modèle de voitures peut constituer la solution par excellence aux problèmes de la pollution dans les grandes villes. Les thèmes débattus au cours de ce congrès vont faire l’objet d’une série de rencontres et de stages de formation au profit des experts tunisiens. Ainsi, le prochain programme de formation englobe plusieurs thèmes tels que: “Nouvelles technologies d’assistance au pilotage des trains roulants”, “La sécurité passive des véhicules”, “Les analyses au service de l’expert”. “Nous avons rencontré des difficultés au début avec l’invasion de l’électronique mais nous sommes heureux de constater aujourd’hui que nous maîtrisons tous les problèmes techniques se rapportant aux divers véhicules”, affirme le président de la chambre syndicale. Et d’ajouter: “Notre programme de formation est périodique et régulier car les évolutions techniques se réalisent à un rythme très poussé”. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com