Mohamed Ben Ahmed : Quel avenir pour la pensée arabe?





Dans un ouvrage paru à la Maison arabe du livre, il y a peu, Mohamed Ben Ahmed pose la problématique de la pensée arabe qui, en ces temps, vit une période critique. Quelles sont les raisons de cette apathie, de cette marche languissante? Dans “Les voies de la renaissance”, l’auteur tente de donner quelques éléments de réponse à cette problématique. Il commence avant tout par expliquer l’état des lieux de cette névrose culturelle et scientifique qui fait parler d’elle. Il pose ainsi deux hypothèses pour élucider son idée: soit par le manque de rationalité de la pensée arabe, soit par a réalité du monde arabe qui sombre dans la pénombre et ne tente pas de sortir de son état pour avancer. Il faut dire que les deux hypothèses sont vraies. “Les voies de la renaissance”, l’auteur les cherche dans une stratégie arabe pour l'avancée technologique. En ancien politicien et visionnaire des choses de la culture, Mohamed Ben Ahmed trouve que la solution est dans le développement d’une culture technologique. C’est carrément “marche ou crève” qui veut dire que le monde arabe devrait prendre le train en marche pour appréhender cette nouvelle donne mondiale. C’est la seule voie passante que de suivre la marche du siècle vers la mondialisation qui, selon l’auteur, est un phénomène ancien mais une nouvelle idéologie qui en ces temps présents se lie à des concepts qui n’existaient pas auparavant. On en cite: la société de la consommation de masse, le cyberespace… mais aussi l’effritement des valeurs et le brouillement des repères. Dans son ouvrage comportant 317 pages, l’auteur qui pose une stratégie de communication répondant aux critères scientifiques de ladite “stratégie”. Huit parties se présentent comme des repères de cette stratégie. Il faut ainsi commencer par présenter l’état des lieux en usant de ce qu’on dit “La veille technologique” selon laquelle on observe l’avancée des pays développés dans un domaine donné. Ensuite il tente de comparer ces données avec la réalité arabe pour poser par la suite une stratégie qui prend en compte tous les éléments montrés. L’auteur parle ainsi de la société du savoir, qui repose sur la culture Internet et de son impact sur la moralité. En se basant sur maintes théories, l’auteur analyse d’une manière exhaustive les voies de la renaissance avec l’érudition d’un connaisseur du domaine. Ce sont ce genre d’idée qui s’avèrent salvatrices pour ce qui est l’avenir du monde arabe. A prendre ou à laisser. Mouna BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com