Proposant de collaborer contre une amnistie : Un groupe armé se démarque des attaques contre les civils





Le Quotidien - Agences Un groupe armé irakien disant s’appeler la Bataille Omar Ibn Al-Khattab s’est démarqué des violences contre les civils et a proposé de collaborer avec les services de sécurité en cas d’amnistie. Dans un communiqué obtenu et paru hier mais dont l’authenticité reste invérifiable, le groupe a appelé le président Jalal Talabani à amnistier les détenus dont il sera prouvé qu’ils n’ont pas été impliqués dans des “violences contre le peuple irakien”. Il a également demandé que “les groupes de la résistance irakienne authentique ne soient pas poursuivis” et affirmé qu’il n’était pas impliqué dans les violences contre les civils, notamment chiites, dans la zone située sud de Bagdad. Le groupe a expliqué sa décision par son opposition “aux actes de groupes déviants s’attaquant aux citoyens, notamment chiites, pour provoquer un conflit confessionnel”. Il s’est engagé en cas d’amnistie à “fournir des informations sur les groupes de kidnappeurs et de criminels impliqués dans des crimes contre les Irakiens”. Le groupe affirme être composé de 243 combattants dont “aucun étranger”, avoir perdu onze de ses membres dans des “affrontements avec les Américains”, trois autres qui ont été assassinés par des groupes islamistes radicaux actifs dans le Sud de Bagdad.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com