Malgré les menaces : L’Iran persiste et signe





Téhéran-Agences L’Iran a rejeté les nouvelles déclarations menaçant de déférer son dossier nucléaire devant le Conseil de sécurité de l’ONU, tout en réaffirmant son droit à reprendre des activités nucléaires sensibles, a rapporté hier la presse. «Il n’y a aucune base légale à une décision de déférer le dossier nucléaire de l’Iran devant le Conseil de sécurité de l’ONU et cela n’est que de la propagande», a déclaré Gholam Reza Aghazadeh, un vice-président et chef de l’Organisation iranienne de l'énergie atomique, cité hier dans la presse locale. Des diplomates avaient indiqué avant-hier à Vienne que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) redoutait comme «inévitable» la reprise imminente d’activités nucléaires sensibles par l’Iran. «C’est inévitable», a déclaré sur un ton pessimiste l’un d’entre eux. Cela pourrait provoquer la convocation extraordinaire du Conseil des gouverneurs, l’exécutif politique de cette agence de non-prolifération nucléaire des Nations unies, a déclaré un autre diplomate, en ajoutant : «Nos indications sont que cela sera très, très prochain, peut-être dans les jours qui viennent». L’Iran avait accepté en novembre 2004 de suspendre toutes ces activités contre l’ouverture de négociations en vue d’un accord de coopération technologique, commerciale et politique avec l’Union européenne. Les Européens veulent un renoncement permanent des Iraniens à l’enrichissement, seule garantie probante selon eux que l’Iran ne fabrique pas l’arme nucléaire les Iraniens refusent d’en entendre parler.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com