Pascal Boniface : «Le choc des civilisations est le socle de la politique américaine actuelle»





Le président américain George W. Bush prétend ne pas nourrir l’hostilité contre l’Islam mais, sur le terrain, il se précipite dans la thèse du choc des civilisations de Samuel Huntington qui fait de l’Islam une religion violente. Tunis - Le Quotidien C’est en ces termes que l’expert français en relations internationales Pascal Boniface a décrit hier au cours d’une conférence tenue à Tunis la politique étrangère américaine actuelle. Pascal Boniface qui vient de publier son nouveau livre “Vers la Quatrième guerre mondiale?”, a indiqué que le thème de la Quatrième guerre mondiale est récurrent dans les écrits des néo-conservateurs américains, ceux-là même qui considèrent que la Troisième guerre mondiale a été celle de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest. Marquant une distance critique vis-à-vis des idées des néo-conservateurs américains, Pascal Boniface a souligné que la guerre contre le terrorisme est totalement différente de celle qui a opposé naguère l’Occident au bloc communiste. “D’abord on ne peut pas identifier la teneur. Ensuite il n’y a pas de course à l’armement entre les ennemis dans la guerre contre le terrorisme”, dit-il. Mais cela ne diminue en rien, selon lui, le danger terroriste et l’ampleur de sa force de frappe qui, avec peu de moyens est parvenue, à provoquer des chocs terribles. * Le choc des civilisations Pascal Boniface a ensuite soutenu que l’effondrement du communisme a apporté des changements importants au niveau du contexte international. Ne sentant plus la menace soviétique, l’Europe a manifesté un désir d’autonomie par rapport aux Etats-Unis. C’est alors que, selon P. Boniface, les Etats-Unis ont trouvé dans le terrorisme un ennemi de substitution “pour ramener l’Europe à l’ordre”. Il a fallu également, selon lui, doter leur politique d’une assise théorique qu’ils sont allés chercher dans la thèse de Samuel Huntington sur “Le choc des civilisations”. “Il s’agit là d’une escroquerie intellectuelle quand on sait que S. Huntington considère que l’Islam est une religion violente alors que cette religion n’est pas impliquée dans les grands conflits guerriers du 20ème siècle”, déplore-t-il. Bien que la thèse du choc des civilisations soit, selon P. Boniface, totalement absurde, elle a été instrumentalisée par l’Administration américaine actuelle pour servir un double objectif : - Le premier est, selon lui, de persuader les opinions publiques du caractère inéluctable de la guerre contre le terrorisme. - Le second est de “servir le politiquement correct”: “Alors que Bush prétend ne nourrir aucune hostilité vis-à-vis de l’Islam, sur le terrain (en Irak et en Palestine) il se précipite sur la thèse des chocs des civilisations attisant, du coup, davantage le terrorisme international”, renchérit le conférencier. Pascal Boniface a en outre déploré le fait que la théorie du choc des civilisations ne fait aucune allusion au conflit du Proche-Orient qui, selon lui, est “le problème majeur du contexte international actuel”. Il a également considéré que la thèse de Huntington sert à camoufler la réalité et à faire usage du double langage. “Alors que l’on applaudit le retrait syrien du Liban, on observe le silence sur l’occupation du Golan par Isarël”, remarque-t-il. Abdelmajid HAOUACHI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com