Le C.S.S. à trois points du sacre : La pression a plutôt fait du bien…





Les Sfaxiens sont en passe de réussir une fin de saison exceptionnelle. La victoire, amplement méritée, devant le CAB, laisse augurer d’un nouveau succès au Kef lors de la dernière journée. Pourtant, les craintes n’ont pas manqué avant le match décisif d’avant-hier. C’est que la pression pesait sur les épaules et il fallait beaucoup de lucidité et de savoir-faire pour s’en sortir avec succès et contenter un public record qui sentait déjà le parfum du… titre. Heureusement pour les Noir et Blanc que la réussite n’a pas trop tardé et le pressing initial a donné ses fruits avec le but de Zoubeïr Essafi. La suite a été plus facile à gérer, car le plus dur était déjà fait, mais il faut reconnaître que le CSS n’a jamais baissé les bras devant un CAB accrocheur et nullement impressionné par l’ambiance du Mhiri. Sans revenir sur les détails de cette rencontre, notons tout de même que le CSS a imposé son jeu, a dominé et s’est parfois “défoulé” et ce n’est que l’efficacité devant les buts qui a fait défaut. C’était un régal de voir cette équipe jouer, et si elle est aujourd’hui le favori numéro un pour le titre, ce ne sera pas usurpé car le CSS a produit le meilleur football au cours de la saison et a réussi le meilleur bilan entre grands malgré la jeunesse de son effectif. Les Sfaxiens ont certes profité d’une inexplicable baisse de régime de l’Etoile du Sahel, la grosse déception en ce fin de parcours, mais quand on voit que l’équipe la plus spectaculaire est en passe de remporter le titre, on se dit que ce n’est que justice, même s’il faut garder la même concentration pour le dernier match au Kef face à l’OB qui pourrait s’avérer plus dur que prévu. La balle est à présent dans le camp des Sfaxiens. Le titre leur a été plus ou moins offert par une Etoile à bout de souffle et d’idées, mais ils méritent d’être champions. Kamel ZAIEM _______________________ Leurs Impressions * Michel Decastel (Entr. CSS): “Ce fut un match de nerfs très difficile face à une équipe cabiste motivée !!!. Le niveau a été tout juste moyen. On a été meilleur au niveau de la création des occasions, on aurait pu marquer plusieurs buts. L’arbitre nous a privé d’un but tout fait prétextant un hors-jeu imaginaire signalé par son assistant. Le plus important c’est qu’on a arraché les trois points de la victoire. L’état d’esprit, la volonté et le physique de mes joueurs ont fait la différence. On a franchi une pente très difficile, on s’est rapproché du titre, mais il nous reste 90 minutes et un match à négocier au stade du Kef contre l’OB dimanche prochain. Nous allons jouer avec le même état d’esprit et nous allons essayer de gagner pour finir en beauté puisque nous méritons amplement le championnat de cette saison”. * Mourad Gharbi (Entr. CAB): “La rencontre a été équilibrée surtout en deuxième mi-temps. Nous avons présenté un football digne de notre réputation, sans calcul. Le CSS a pu concrétiser une occasion et a raté pas mal d’autres. A notre tour, nous avons créée des occasions et on aurait pu égaliser. En bref, victoire méritée du CSS auquel je lui souhaite bonne chance pour le reste du parcours. L’essentiel , c’est qu’on a joué avec l’intention de gagner, sans calcul”. * Sofiène Sassi(Ancien joueur CSS): “Le CSS mérite la victoire, malgré la pression. Les joueurs sont plus motivés et plus appliqués sur le terrain. C’est vrai que l’équipe a connu des moments difficiles, mais la rage de vaincre et le besoin d’arracher les trois points de la victoire étaient plus forts que l’objectif des Bizertins. Je suis très satisfait de cette victoire qui a permis aux joueurs de retrouver le moral . J’espère que l’ensemble continuera à évoluer sur sa lancée ce dimanche face à Béja. Après cette victoire, le CSS a mis un pied sur le podium”. * Mongi Dalhoum(Ancien joueur CSS): “Le CSS a dominé son adversaire, mais la concrétisation lui a fait défaut, les joueurs étaient stressés. C’est un match de nerfs. Le niveau technique a été moyen vu l’influence du résultat sur l’ensemble sfaxien. Le but de Guemamdia (à la 45’) nous accordé par l’arbitre Baraket a déconcentré les joueurs du CSS. L’engagement et l’application des joueurs de Decastel ont donné leurs fruits. Ils ont bien joué et ils méritent cette victoire. L’équipe est sur la bonne voie et doit continuer avec le même esprit face à Béja et le titre sera sfaxien”. Noureddine BACCOUCHE _______________________ Michel Decastel : L’homme-providence ! L’histoire est-elle un éternel recommencement? En tout cas, à voir le parcours du technicien suisse Michel Decastel dans nos contrées on ne peut s’empêcher de saluer son œuvre tant à l’Espérance en 2001 qu’au CS Sfaxien aujourd’hui. D’ailleurs, lors de ces deux expériences, il a réussi à réaliser une phase retour tonitruante qui lui a valu le titre avec l’Espérance après avoir remonté sept points de retard accusés sur le leader … étoilé . Et voilà qu’il est en passe de récidiver avec le CS Sfaxien rajeuni à soixante pour cent et qui s’est trouvé distancé à un certain moment de six points (12ème journée) par… l’Etoile (décidément !). Bien sûr jusqu’à ce jour, le CSS n’est pas encore champion mais on le voit mal rater la dernière marche ce dimanche face à un relégué, l’O Béja et sur un terrain neutre, celui de Monastir. Sacré Decastel ! J.B.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com