Un comité pour «pallier les défauts de la loi électorale»





Le Quotidien-Agences L’opposition libanaise a annoncé hier la formation d’un comité constitué des principaux leaders chrétiens et musulmans pour établir des listes communes «afin de pallier les défaillances de la loi électorale», qui est refusée par l’ensemble du camp chrétien. «Nous appelons les chefs de l’opposition à une réunion pour établir des listes communes dans toutes les circonscriptions afin de pallier les défaillances de la loi électorale qui a été mise en place par Damas et les alliés de la Syrie», a indiqué un communiqué du comité de suivi de l’opposition lu par le député chrétien du bloc de l’ancien Premier ministre assassiné Rafic Hariri, Ghattas Khoury. Le comité devrait être formé «très prochainement» par les chefs sunnite et druze, Saadeddine Hariri (fils de Rafic Hariri) et Walid Joumblatt ainsi que les leaders chrétiens Michel Aoun et Strida Geagea, l’épouse du chef de l’ex-milice des forces libanaises (FL), Samir Geagea, condamné à la prison à perpétuité, a indiqué une source du courant Hariri. L’opposition a en outre accusé «la Syrie de continuer à intervenir au Liban (...) par le biais de ses alliés libanais pour mettre en échec l’échéance démocratique susceptible de mener à un changement de pouvoir au Liban».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com