Tunis : Escroquée par son amant, elle perd cent mille dinars





Trois ans durant, il a cravaché dur pour économiser une bonne somme d’argent afin de l’investir dans un projet rentable le jour où il rentrera définitivement au bercail. Malheureusement, son épouse était d’un autre avis… Tunis-Le Quotidien Infirmier dans un hôpital de la place, il est marié à une de ses collègues. Tous les deux ont décidé de n’avoir d’enfants que lorsqu’ils auront assuré d’abord leur avenir. De ce fait, ils ont choisi de participer à ces concours qui entrent dans le cadre de la coopération technique, dans l’espoir d’aller travailler dans un pays du Golfe. Finalement, la chance a souri à l’époux, qui a été admis dans un hôpital situé en Arabie saoudite en tant qu’infirmier. Les premiers mois passèrent et peu à peu, l’épouse, restée en Tunisie, a commencé à s’ennuyer d’autant que même les membres de sa famille vivaient tous au bled. Ainsi, à part ses collègues de travail, elle n’avait personne qui pourrait lui tenir compagnie et apaiser, un tant soit peu, sa solitude. Et comme elle était jeune et fraîchement mariée, elle était au summum de sa grâce et de sa beauté. Elle ne pouvait donc ne pas attirer l’attention des hommes. Justement, l’un de ses collègues qui n’arrêtait pas de lui faire les yeux doux, n’a pas raté la première occasion pour lui faire comprendre qu’elle l'intéressait, surtout qu’il était célibataire. Ainsi, il s’est mis à lui proposer ses services. Peu à peu, il a réussi à devenir l’un de ses amis les plus proches. Bien évidemment, l’épouse a fini par comprendre que ce n’était pas uniquement de l’amitié, mais qu’il y avait un autre sentiment beaucoup plus profond. Il s’agit en fait d’une intention amoureuse que le collègue de travail n’a pas tardé à révéler à l’épouse. Réticente au départ, elle a fini par céder aux avances de son ami qui en a profité pour venir s’installer carrément chez sa nouvelle maîtresse. A vrai dire, l’amant ne partageait pas uniquement le lit de l’épouse, mais également tout ce qui avait trait à sa vie sociale. Et comme elle était chargée par son mari de gérer son compte bancaire, l’amant n’a pas hésité à lui conseiller d’investir l’argent qu’elle recevait de son mari dans un projet. Au passage, elle se lança dans le commerce des vêtements et ouvrit ainsi une boutique. Elle confia la gérance de ce commerce à son amant, lequel n’a pas hésité à recruter une jeune fille pour l’aider dans la boutique. A peine le projet eut-il commencé à donner ses fruits, que l’amant s’est mis à mettre dans ses poches les bénéfices générés par ce projet. D’ailleurs, il a même fait le même scénario à sa jeune vendeuse, lui promettant le mariage à condition qu’elle l’aide dans son manège. Il faut dire que le projet n’a pas tardé à faire faillite. Cela a coïncidé avec le retour de l’époux de l’étranger qui a découvert l’ampleur des dégâts et surtout les extravagances de son épouse et son aventure extra-conjugale. Le malheureux n’a eu d'autre choix que d’aller demander le divorce. Entre-temps, c’est le fruit de trois ans de labeur qui s’est volatilisé… H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com