“Les Fleurs du mal”





Les lecteurs de notre journal ont certainement parcouru dans nos pages culturelle ses textes de poésie. Les fidèles des centres culturels de la capitale l’ont certainement croisée dans des séances de lecture théâtralisée qu’elle a assurées. Ils ont certainement aussi admiré ce qu’écrit Faïza Messaoudi avec tant d’amour et de délicatesse. Professeur de français, ce petit bout de femme est passionnée de théâtre dont elle a eu sa petite expérience notamment avec Hichem Rostom, Hafedh Jedidi, Abdelwaheb Jamli… Elle fabrique aussi des vers. Des vers exquis qui nous donnent à voir en profondeur les petites choses de la vie. Avant-hier soir, elle a donné à l’Etoile du Nord la lecture de poésie inaugurale des 2èmes Rencontres de l’écriture théâtrale contemporaine. Et bien sûr, c’est dans la langue de Beaudelaire dont elle est “possédée”, qu’elle a invité son public à valser avec les pétales de son poète fétiche. Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com