Saddam Husseïn : «Ma confiance dans la Résistance et la victoire est indéfectible»





L’appréciation de l’ex-président irakien Saddam Husseïn de la résistance à l’occupant, de l’attitude arabe vis-à-vis de la question irakienne et autres sujets ont été au centre de l’entretien qui a fait suite à la rencontre de Saddam avec son avocat, Me Khalil Dlimi. Me Dlimi a fait part du contenu de cet entretien au journal égyptien “AL Oussbouâ”. La rencontre qui a duré six heures s’est déroulée selon “Al Oussbouâ”, dans une ambiance sereine et détendue. Au sujet de l’escalade de la résistance irakienne, l’ex-président irakien a rappelé sa mise en garde aux autorités américaines, “Je les ai prévenu que le peuple irakien qui, des décennies durant a enduré toutes sortes de supplices n’acceptera jamais d’être gouverné par un pouvoir étranger. Lorsque j’ai affirmé que les occupants américains vont se suicider sur les murailles de Bagdad, je savais parfaitement ce que je disais”, dit l’ex-président irakien qui considère qu’au lendemain de la chute de Bagdad, la guerre ne faisait que commencer (...). “Aussi, l’éruption de la résistance quelques heures seulement après l’occupation de Bagdad était prévisible. Nous nous sommes préparés comme il faut et nous avons mené la résistance dont vous constatez aujourd’hui les effets désastreux dans les rangs de l’ennemi. Ma confiance dans la résistance et dans la victoire est indéfectible” poursuit-il. S’agissant de l’attitude des Arabes sur la question irakienne Saddam Husseïn a exprimé sa déception de la Ligue arabe et de son secrétaire général Amr Moussa. La Ligue n’a pas selon lui exprimé une attitude claire. Elle a au contraire entretenu des relations avec les responsables de l’occupation et ce, en dépit du fait que Amr Moussa soit conscient du rôle de l’Irak en tant que pillier de la résistance arabe et que l’effondrement de l’Irak ne serait que le prélude au déluge qui emporterait toute la région. A la question de savoir s’il fait l’objet de quelques agissements abusifs de la part de ses geôliers, l’ex-président irakien a fait part d’une visite curieuse que des Américains lui ont rendu dernièrement. “Ceux-ci m’ont indiqué qu’ils sont des historiens qui voudraient obtenir mon témoignage sur certains faits historiques. Mais subitement, ces visiteurs se sont mis à me questionner sur les présumées armes de destruction massive. Je leur ai recommandé alors d’aller demander des explications aux responsables militaires américains”, dit-il. En réponse à une question de Me Dlimi sur son emploi du temps, Saddam Husseïn a indiqué qu’il passe son temps à écrire de la poésie à prier et à lire le Coran, ajoutant qu’il se réjouit d’entendre les détonations des canons.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com