L’armée US va «redoubler d’efforts» pour «gagner la confiance» des Afghans : Noyer le poisson…





La coalition militaire sous commandement américain va "redoubler d'efforts" pour "gagner la confiance" des Afghans après les multiples manifestations antiaméricaines de ces derniers jours, a annoncé lundi le colonel Gary Cheek, commandant de la coalition dans l'est de l'Afghanistan. Le Quotidien-Agences "Gagner la confiance de la population est une chose essentielle pour gagner la guerre dans ce pays. Nous allons donc redoubler d'efforts pour communiquer avec les Afghans et leur faire comprendre que nous sommes ici pour leur sécurité et pour les aider à reconstruire leur pays", a déclaré le colonel Cheek lors d'une conférence de presse. "Nous allons redoubler d'efforts pour dialoguer davantage avec les chefs religieux. Nous devons aller voir les responsables locaux et leur parler, écouter leurs doléances et voir si nous pouvons nous mettre d'accord sur un certain nombre de points et leur apporter des réponses", a-t-il ajouté. "Nous voulons être sûrs qu'il comprennent notre véritable position et nos valeurs, pour éviter les malentendus", a souligné l'officier. "Nous avons tiré quelques leçons de cette expérience", a-t-il poursuivi à propos des violentes manifestations de la semaine dernière, et notamment celle de Jalalabad : "nous devons continuer à entraîner l'armée et la police afghanes pour qu'elles contrôlent ce type de manifestations", a indiqué le colonel Cheek. Quant aux profanations présumées du Coran par des soldats américains de la base de Guantanamo, à l'origine des manifestations, "le gouvernement américain enquête sur ces informations, et nous punirons sévèrement toute personne qui serait impliquée dans de tels actes". Interrogé sur la date à laquelle les résultats de l'enquête seront connus, le colonel James Yonts, porte-parole de la coalition, a répondu : "il ne faut pas se focaliser sur une date, mais sur le détail de l'enquête. Dès que l'enquête sera terminée, l'information vous sera donnée rapidement". Quant au revirement du magazine Newsweek, qui avait révélé les informations sur les possibles profanations du Coran à Guantanamo, avant de déclarer dimanche que ces révélations étaient peut-être erronées, "il ne changent pas la position de notre administration et de la coalition : nous ne tolérerons aucun manque de respect au Coran ou à toute autre religion", a affirmé le colonel Yonts. Les manifestations antiaméricaines qui ont éclaté en Afghanistan la semaine dernière à la suite de la publication de l'article de Newsweek ont fait au moins 14 morts et 120 blessés.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com