Un GI et un haut fonctionnaire tués : Les attaques se multiplient, le gouvernement promet de sévir





Alors que tous les regards se portaient sur la visite de Kharazi, les attaques se poursuivaient en Irak. De son côté, le gouvernement a annoncé un train de mesures pour sévir contre les résistants. Le Quotidien - Agences Un soldat américain a été tué et un autre légèrement blessé hier lorsqu’un engin a explosé au passage de leur patrouille au nord de Bagdad, a annoncé l’armée américaine dans un communiqué. “Un soldat de la Task Force Liberty a été tué et un autre a été blessé par un engin explosif artisanal au passage de leur patrouille hier à l’aube à 30 km au sud de Tikrit”, a indiqué le communiqué. Entre-temps, à Bagdad, le responsable du service de maintenance de la commission irakienne chargée de la lutte anti-corruption a été assassiné dans le sud de la capitale, ont indiqué une source du ministère de l’Intérieur et le président de cette institution publique. Le chef de la Commission a affirmé que “cet assassinat fait partie d’une série de meurtres visant les fonctionnaires. Ils (tuent) les agents de l’Etat parce qu’ils sont des collaborateurs des Américains”. Par ailleurs, un soldat irakien et trois civils ont été tués hier à un point de contrôle commun irako-américain, à 200 km au Nord de Bagdad, a indiqué un officier de l’armée irakienne. “Tôt le matin un soldat a trouvé la mort dans une attaque-suicide à la voiture piégée au barrage d’Al-Rachad près de Touz, à 200 km au nord de Bagdad, a déclaré l’officier. Une heure plus tard, les soldats extrêmement tendus, ont tiré sur une voiture qui arrivait à vive allure tuant trois de ses occupants alors que le quatrième a été blessé”, a-t-il précisé. Par ailleurs, les corps de deux entrepreneurs irakiens ont été retrouvés hier par l’armée irakienne, près d’Ach Charqat, à 300 km au Nord de Bagdad, a affirmé pour sa part, le lieutenant-colonel de l’armée Khattab Dhamin. A Baaqouba, un haut responsable de la police irakienne a été tué par des inconnus qui circulait au bord d’une voiture. Enfin, un Irakien a été tué et quatre autres blessés dans des accrochages ayant opposé, devant le siège de la municipalité de Baiji, des hommes armés aux forces irakiennes. Face à la recrudescence des attaques, le nouveau gouvernement a annoncé hier préparer un arsenal juridique prévoyant de sévères sanctions pour les complices des actes de violences. “Ces personnes peuvent s’exposer à la prison, à la saisie de leurs biens et de leur argent”, a déclaré M. Koubba, après la vague de violences qui a fait près de 500 morts depuis le début du mois.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com