Frontière avec le Liban : L’armée israélienne sur le qui-vive





Al Qods occupée - Agences Le ministre israélien de la Défense, Shaoul Mofaz, a indiqué mardi qu’il entend poursuivre sa “politique de ripostes ponctuelles”, aux attaques perpétrées à sa frontière nord à partir du Liban. “Nous avons adopté une politique de ripostes ponctuelles aux actions menées à notre frontière nord et elle se poursuivra”, a déclaré Mofaz dans des propos diffusés par la radio publique israélienne. “Nous devons être prêts à toute autre opération de ces groupes terroristes, pendant et après le retrait” de la Bande de Gaza, a-t-il ajouté. “Le principal risque auquel nous sommes confrontés (dans ce secteur: ndlr) est l’enlèvement de nos soldats, et nous demandons aux autorités de Beyrouth d’assumer leurs responsabilités”, a précisé Mofaz. Le 14 mai, le Premier ministre israélien Ariel Sharon avait déclaré qu’ “Israël ne souhaite pas une escalade, et peut se contenter de la riposte qui a déjà eu lieu”. La veille, pour la première fois depuis janvier, l’aviation israélienne avait lancé” des raids sur le Liban Sud à la suite d’affrontements au sol entre l’armée israélienne et le mouvement chiite libanais Hezbollah dans le secteur controversé des fermes de Chebaa, aux confins d’Israël, du Liban et de la Syrie. Inquiets des risques de dérapage militaire à l’approche des élections législatives libanaises, qui doivent avoir lieu du 29 mai au 19 juin, les Etats-Unis avaient de leur côté exprimé leur “profonde inquiétude” et appelé toutes les parties à cesser “immédiatement toute attaque et à faire preuve de calme et de retenue”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com