Bizerte : Un jeune homme tué par un passeur sans scrupule





Une plage déserte, un froid de canard et une vieille baraque en bois où les gémissements d’un homme annonçaient qu’un drame venait de se produire… Tunis - Le Quotidien L’immigration est, depuis la nuit des temps, au cœur des intérêts de l’homme. On se déplace pour plusieurs raisons et sans prendre en ligne de compte les contraintes qui s’imposent de nos jours et transforment le concept du voyage en un véritable calvaire pour les candidats à l’immigration. Il faut dire que les frontières dressées ici et là ont privé l’homme de circuler librement et même qu’on lui interdit l’accès à des pays dont les dirigeants ont, pour des raisons économiques, sociales et sécuritaires, opté pour la fermeture pure et simple de leurs frontières. Du coup, plusieurs phénomènes ont vu le jour dont l’immigration clandestine qui constitue un fléau aux conséquences graves, non pas seulement pour les pays d’accueil, mais également pour les candidats eux-mêmes qui risquent parfois leur vie en s’aventurant dans des périples dangereux. De plus, des énergumènes malveillants sont toujours là pour tirer profit de ce genre de situation. Sans aucun scrupule, ils utilisent tous les moyens et ne reculent devant rien pour ramasser de l’argent sur le dos de personnes en détresse lesquelles n’hésitent pas à mettre en péril leur vie pour atteindre un hypothétique Eldorado. Subitement, le rêve se transforme en cauchemar et avant même de monter à bord de ces embarcations utilisées dans ce genre de voyage, ils peuvent même mourir. C’est du moins ce qui s’est produit récemment sur une plage de Bizerte. Des rumeurs ont en effet circulé sur un éventuel départ d’un groupe de jeunes à l’étranger. Un trafiquant de la région était la tête pensante de cette opération. Il a même trouvé une ancienne embarcation et fixé le prix de ce voyage à 1000 dinars par tête de pipe. Finalement, dix personnes - des jeunes dans leur majorité - ont pris contact avec le trafiquant. Ce dernier les a rassemblés dans une vieille baraque située sur une plage déserte de la région en attendant le moment opportun pour prendre la mer. Seulement, cette attente a trop duré. Du coup, les jeunes candidats à l’immigration clandestine ont commencé à s’inquiéter. Pis encore, les nerfs ont lâché et la tension est montée d’un cran au point que de petites bagarres éclataient de temps à autre. L’ambiance tendue annonçait qu’un drame pouvait survenir d’un moment à l’autre. Justement, un jeune de dix huit ans qui ne pouvait plus supporter cette longue attente a préféré se retirer exigeant qu’on lui rende son argent. De but en blanc, une violente bagarre éclata entre le trafiquant et le jeune en question. L’équilibre des forces était en faveur du trafiquant qui, en assenant plusieurs coups de poing accompagnés d’un coup de couteau, a tué le jeune homme. Pris de panique, les autres candidats à l’immigration ont fui les lieux éveillant les soupçons des habitants de la région qui n’ont pas hésité à alerter les agents de la garde nationale. Dépêchés sur les lieux, les agents ont procédé à l’arrestation du trafiquant. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com