Ramsey Clarck: «Les agressions contre l’Irak et son régime sont des crimes contre l’humanité»





Dans une déclaration exclusive au quotidien saoudien “Al Watan” l’ex-secrétaire d’Etat américain à la Justice Ramsey Clarck et l’actuel membre du Comité de soutien à l’ex-président irakien Saddam Husseïn s’est violemment attaqué au président américain George W. Bush et son Administration. Le Quotidien - Agences Ramsey Clarck n’a pas mâché ses mots en accusant le locataire de la Maison-Blanche de “crimes contre l’humanité” sur les agressions contre le peuple américain et l’ancienne direction irakienne. “Ces crimes consistent dans l’attaque d’un Etat souverain, le renversement de son régime, le massacre de milliers d’Irakiens, le bombardement de leurs villes par des armes non conventionnelles et le pillage de leurs richesses”, dit-il. De surcroît, les Irakiens ont, selon lui, été interdits de se défendre et d’avoir recours aux lois et aux normes internationales en vigueur. * Contre la guerre Lors de sa dernière visite en Jordanie et de sa rencontre avec le Comité de soutien de Saddam Husseïn, R. Clarck a souligné la nécessité impérieuse de dévoiler les exactions américaines devant l’opinion publique internationale. Il a également signifié son intention de mobiliser la rue américaine contre ceux qu’il a qualifiés de “néo-sionistes” de la Maison-Blanche en vue de mettre sur pied une opposition à la guerre en Irak à l’instar de l’opposition à la guerre du Vietnam d’antan. * Illégal et inhumain Ramsey Clarck a par ailleurs considéré que le tribunal qui a été instauré par les occupants américains pour juger l’ex-direction irakienne est “illégal et inhumain”. “Des amis à moi, américains, ont comparé les agissements des forces d’occupation (américaines) à ceux perpétrés jadis contre leurs ancêtres indiens”, déplore-t-il. Et d’ajouter que l’image de Saddam Husseïn assis sur une chaise, les mains attachées face au juge, confrontée à celle du président Bush, de Jalabi et de son neveu, qui préside la cour et qui exerce en même temps en tant qu’avocat dans un cabinet juif, témoignent de l’absence d’autonomie et d’honnêteté du tribunal. Ramsey Clarck a également condamné les agissements des forces d’occupation américaines vis-à-vis de Saddam Husseïn lors de son arrestation. “En diffusant à travers les télévisions du monde entier l’image de Saddam Husseïn au visage pâle, les cheveux hirsutes et en le contraignant de temps en temps à ouvrir la bouche, l’Administration américaine a donné la preuve sur ses agissements inhumains. Les autorités américaines ont en outre désinformé l’opinion publique internationale sur le lieu d’arrestation de l’ex-président irakien qui ne fut point celui qui a été filmé et montré aux téléspectateurs”, dit-il.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com