L’ONU : La situation au Liban reste





Nations unies-Agences Faisant le point sur la situation au Proche-Orient devant le Conseil de sécurité des Nations unies, le secrétaire général adjoint chargé des affaires politiques a averti que la situation au Liban demeurait fragile et que les violences entres Israéliens et Palestiniens augmentaient lentement mais sûrement. Kieran Prendergast a appelé à l'arrêt des attentats et d'autres actes d'intimidation au Liban, où "la situation demeure (...) fragile" alors que se préparent les élections législatives, qui débuteront le 29 mai. Il a ainsi fait part de ses préoccupations après les incidents de la semaine dernière le long de la frontière libano-israélienne qui ont fait monter la tension "à un degré alarmant". Il a également annoncé que l'ONU allait nommer "dans les prochaines semaines" une commission d'enquête chargée de faire la lumière sur l'assassinat en février de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri. Kieran Prendergast a par ailleurs appelé Palestiniens et Israéliens à se rencontrer de manière régulière pour aborder la montée de la violence au Proche-Orient qui "aggrave la détérioration de la confiance entre les deux parties". Il a salué le projet de retrait israélien de la Bande de Gaza et de plusieurs colonies de Cisjordanie comme "une étape hautement significative sur la route menant à la réalisation de deux Etats". Appelant les Palestiniens à intensifier leur lutte contre la violence anti-israélienne, il a en même temps encouragé l'Etat hébreu à soutenir la direction palestinienne. Le secrétaire général adjoint chargé des affaires politiques a enfin souligné que les Nations unies demeuraient "extrêmement préoccupées" par la construction du mur de sécurité israélien en Cisjordanie.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com