Lassaâd Maâmer (Entr. E.S.Z.) : «La prudence sera de mise»





Avec son statut de plus jeune entraîneur de la Nationale A, Lassaâd Maâmer avait toutes les raisons de craindre un éventuel échec pour sa première expérience, même s’il s’agit de son club d’origine. A l’arrivée, on peut déjà dire qu’il a convenablement réussi sa mission. La Coupe sera sûrement la cerise sur le gâteau... Vous voilà en finale. Vous attendiez-vous à une telle performance avec une E.S.Z qui n’a jamais atteint ce stade de la compétition ? Il est vrai qu’au départ, on ne peut prévoir une aussi bonne performance. Heureusement que la Coupe a ses particularités qui laissent une chance aux moins nantis. Nous avons également bien travaillé et à partir de notre qualification face au C.A.B à Bizerte, nous y avons cru. Cependant, il va falloir souffrir jusqu’au bout et ne pas se contenter de faire de la simple figuration en finale. Justement, vos supporters craignent une soudaine décompression étant donné que l’équipe a fait ce qu’il y a de mieux. Partagez-vous ces craintes ? Nous sommes contents d’être là en finale, mais il nous reste à accomplir l’essentiel. Il est vrai que l’E.S.Z se présentera en outsiders, mais on va jouer nos chances jusqu’au bout. Les joueurs en sont conscients et sont assez motivés pour faire encore plus. Il y aura un palmarès à enrichir et un défi personnel à relever pour chaque joueur. Ils savent que sur un match, tout est possible. L’A.S.M, le C.S.H.L et d’autres équipes ont créé l’exploit en finale et ça reste valable pour l’E.S.Z également. Le manque d’expérience de vos joueurs vous inquiète-t-il face à une redoutable E.S.T ? Il s’agit là d’un facteur important mais pas essentiel. En face, il y aura beaucoup de joueurs de l’E.S.T qui disputeront demain leur première finale, ce qui veut dire qu’il ne s’agit pas d’un handicap majeur. La pression sera peut-être plus pesante chez votre adversaire qui se présentera en favori. Qu’en pensez-vous? Cela est vrai, mais tout dépendra de la mentalité et de la force de caractère des joueurs. Les Espérantistes de Tunis pensent peut-être qu’ils ont déjà remporté la Coupe, bien avant le match. C’est ce facteur là qu’on doit mettre à profit car sur un seul match, tout demeure possible. Allez-vous jouer le jeu sans calcul ou plutôt opter pour la prudence? Face à un adversaire aussi fort que l’E.S.T, il est inadmissible de partir en attaque d’une manière aveugle. Nous jouerons selon nos moyens et la prudence sera de mise, du moins au début du match. La suite dépendra de l’évolution du score. Comment jugez-vous la valeur actuelle de l’E.S.T à la veille de cette finale ? C’est une très bonne équipe qui demeure solide malgré sa quatrième place au championnat cette saison. L’E.S.T tire sa force de son jeu direct, de l’entente de ses joueurs et du rôle joué par Clayton. Par contre, sa défense demeure prenable. Voulez-vous émettre un pronostic pour la finale ? Je ne peux rien avancer, mais je m’attends à voir le match se terminer sans prolongations. J’ai préparé mes joueurs à toutes les éventualités et j’espère voir leurs sacrifices et leur générosité récompensés. Propos recueillis par Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com