Tunis : Elle agresse son prince charmant suite à une crise d’hystérie





L’amour, ce noble sentiment, est chez certains une arme de destruction massive. Encore faut-il avoir les moyens pour se protéger d’une telle mésaventure. Le cas échéant, on peut finir dans un asile psychiatrique comme c’est le cas de la victime dans cette affaire qui après avoir subi les caprices de son prince charmant, n’a pas hésité à le poignarder le jour où il a décidé de la quitter... Tunis - Le Quotidien Au départ, c’était une histoire d’amour des plus ordinaires. Un jeune homme a longtemps hésité avant d’aller avouer ses sentiments à une jeune fille de son quartier. Coup de théâtre, l’adolescente qui n’avait que dix-sept ans, était follement amoureuse de lui. Dès lors, les deux tourtereaux ont commencé à sortir ensemble pour boire un café par ci et voir un film par là. Néanmoins, le jeune homme a remarqué que sa dulcinée lui portait un amour d’une intensité telle qu’elle ne pouvait supporter même qu’une autre fille le regarde. Seulement, au lieu d’en être heureux et fier, notre bonhomme avait décidé d’en tirer profit. C’est qu’étant issue d’une famille riche, la jeune fille a été obligée d’entretenir son prince charmant et de satisfaire par la même occasion tous ses caprices. Cela a duré le temps que le jeune homme ait terminé ses études et trouvé un emploi. Deuxième coup de théâtre, il est devenu nonchalant et désintéressé. Il s’absentait des jours et des jours avant d’accepter de voir ce qui est censé être sa dulcinée. Finalement, le jeune fonctionnaire a pris son courage à deux mains avant d’avouer à la jeune demoiselle qu’il voulait rompre tout bonnement cette relation. Du coup, la jeune fille qui n’en croyait pas ses yeux et encore moins ses oreilles, a vu le monde entier s’écrouler autour d’elle. Pourtant, elle a eu beau essayer de remettre les pendules à l’heure et convaincre son prince charmant de revenir sur sa décision. En vain, il était décidé à aller jusqu’au bout dans ses intentions. Alors, la malheureuse jeune fille a piqué une crise d’hystérie avant de se munir d’un couteau et aller attaquer son petit ami en lui assenant plusieurs coups de couteau. Certes, l’agression n’était pas assez dangereuse pour mettre en danger la vie de la victime mais cela n’a pas empêché la justice de poursuivre la jeune fille qui suite à plusieurs rapports médicaux, a été admise dans un hôpital de la place pour être soignée de troubles psychologiques. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com