Makram Dabboub : «Tout peut arriver…»





Il est le joueur le plus âgé et le plus expérimenté de l’effectif zarzissien, mais il est également le sauveur sur lequel on peut compter dans les moments difficiles. Makram Dabboub sait parfaitement que son apport sera décisif même s’il croit que chaque joueur aura un rôle important à jouer. • C’est la première fois qu’on retrouve l’ESZ en finale. Considérez-vous qu’il s’agit d’une performance ordinaire ou bien d’un exploit difficile à réaliser. C’est plutôt le fruit d’un travail exceptionnel, car le fait d’aller en finale avec les moyens modestes dont dispose l’ESZ est déjà un exploit. Au début des éliminatoires, l’objectif était d’atteindre un stade avancé dans cette compétition. Après notre brillante qualification à Bizerte, l’espoir a grandi car la finale n’était plus loin. Le tirage au sort a été clément bien qu’il nous obligeait encore une fois à jouer en déplacement. On avait une revanche à prendre sur l’OB et c’est chose faite. Place maintenant à la finale qui sera une belle occasion pour confirmer notre bonne santé. • Comment allez-vous aborder la finale face à un adversaire qui s’annonce comme le principal favori? Nous aborderons ce match sans complexes. Il s’agit d’une seule rencontre où tout peut arriver et où les pronostics sont souvent trompeurs. Nous aurons tout à gagner et les joueurs seront appelés à donner le maximum et à laisser les meilleures impressions sans trop se soucier du résultat. Cette attitude pourrait nous valoir des satisfactions dans un match qui exigera beaucoup de concentration et de lucidité, mais aussi de réussite devant les buts adverses car les occasions qui nous seront offertes ne seront pas nombreuses et il faudrait savoir en profiter. • Vos coéquipiers manquent d’expérience par rapport à l’adversaire. Est-ce là un handicap? La majorité du groupe est là depuis deux saisons et une certaine cohésion a commencé à voir le jour, ce qui permettra de compenser le manque d’expérience des plus jeunes. Et puis, n’oublions pas que la pression sera plus pesante chez l’adversaire et on doit profiter de ce facteur. • Comment verra-t-on l’ESZ dans cette finale? Allez-vous adopter une tactique prudente? C’est le coach qui en décide, mais je pense qu’il a préparé un schéma conforme aux possibilités et aux potentialités des joueurs. Ce dont je suis sûr, c’est que l’équipe est prête à sortir un grand match. La préparation psychologique a été parfaite et la confiance est de mise chez tous les joueurs. Que l’équipe opte pour la prudence ou le jeu offensif, tous mes coéquipiers tiennent à créer la surprise et à réaliser un exploit historique. • Quel sera le meilleur scénario pour l’ESZ? Franchement, le meilleur scénario serait de résister pendant la première mi-temps et ne pas prendre de but. Dans ce cas là, nous aurons des chances pour l’emporter, surtout si on parvient à marquer avant notre adversaire. • Le rôle du gardien de but sera très important lors de cette finale. Etes-vous prêt pour de nouveaux exploits? Dans chaque match, je tiens à me rendre utile à mon équipe. La finale est en fin de compte une belle occasion pour s’illustrer et je me sens prêt à livrer un match héroïque, mais je dois rappeler que chaque joueur aura un rôle très important à jouer et que si la réussite sera au rendez-vous, l’exploit sera très possible. Propos recueillis par Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com