C.A. : Des changements? Oui, mais pas tout de suite





Le remue-ménage reprend au Club Africain. L’arrivée du nouveau président de la section football a engendré beaucoup de changements et son départ, pour raison de démission, dit-on, pourrait être suivi d’autres remaniements. La saison se termine sur un nouveau coup de théâtre. le bilan n’est pas fameux pour ne pas dire maigre, et beaucoup de choses doivent être revues, aussi bien chez l’équipe dirigeante que les staffs techniques et les effectifs. En effet, les déceptions n’ont pas manqué dans toutes les disciplines et il n’y a que les sections des jeunes qui ont été irréprochables. A présent, il va falloir se remettre au travail et opérer les réglages qui s’imposent. Le comité directeur a encore une année de mandat et doit profiter d’une certaine continuité pour réaliser les objectifs tracés il y a un an. M. Chérif Bellamine compte poursuivre sa mission à la tête du Club, du moins pour la prochaine saison: “Il me reste encore une saison dans mon mandat et je tiens à honorer mon engagement. Nous aurons un travail énorme à abattre et nous devons être à pied d’œuvre dès maintenant pour préparer nos futures échéances”. Dans l’immédiat, peut-on s’attendre à de nouveaux changements et à quelques arrivées ou départs? Pour le président du club, tout cela ne consiste pas une urgence: “Nous avons encore une fin de saison à gérer. Les sections des jeunes, en football, en handball ou en basket-ball jouent encore pour les titres et on doit les encadrer au maximum car il s’agit de l’avenir du club. Il y aura à la fin du mois de juin, ou au début de juillet une assemblée générale évaluative et on verra après s’il y a vraiment une nécessité de changement”. * Thabti: “J’ai besoin de m’éloigner” On a beaucoup parlé ces derniers jours du possible retour de M. Salah Thabti, l’ancien directeur sportif du club. Contacté pour nous éclairer là-dessus, M. Thabti a été on ne peut plus clair: “Ce qu’on dit est sans fondement, du moins pour le moment. Je me suis retiré et j’ai besoin d’être encore à l’écart. J’ai besoin de m’éloigner car le monde du football m’a fait beaucoup de mal. Ce qui se passe n’encourage pas à réintégrer le milieu même si, plus tard, tout pourrait arriver. A présent, je suis confronté à une énorme déception. C’est tout ce que je peux dire”. C’est clair, et on va peut-être attendre quelque temps pour en savoir plus. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com