Nationale A (23ème J.) : C.S.S. – E.S.S.





* Stade Mhiri de Sfax (15h30) - Arbitre étranger Dans le Camp Sfaxien : Plus de calculs à faire En stage bloqué à Jerba, depuis lundi dernier, le C.S.S a regagné Sfax hier matin. Ce stage a permis à l’équipe sfaxienne de préparer avec un grand soin son important rendez-vous d’aujourd’hui face à l’E.S.S. Le staff technique a laissé passer la tempête provoquée par la grogne des supporters après la rencontre face à l’E.S.Z (match nul 1 - 1) avant de retourner à Sfax. Les coéquipiers de Ahmed Jaouachi ont travaillé dur au cours du stage de Jerba sous la direction de leur entraîneur Michel Decastel secondé par Ghazi Gheraïri et le préparateur physique Williams ainsi que l’entraîneur des gardiens Hichem Jaziri. Dans ce genre de match (à quitte ou double) il n’y a plus de calcul à faire car il n’existe qu’une seule alternative: les 3 points de la victoire. Sérieusement pris en main par le staff technique, les Sfaxiens se sont remis au travail, loin de la pression de leurs supporters avec comme objectif principal: retrouver leur football. Dans un tel contexte, il était difficile de deviner les solutions préparées par Decastel pour aborder cette rencontre dans les meilleures conditions. Le C.S.S qui a clôturé hier matin les entraînements par une séance de décrassage sur la pelouse du stade Taïeb M’hiri, évoluera sûrement avec son habituel esprit offensif et s’alignera probablement en 4 - 4 - 2. Les joueurs sont conscients de la difficulté de la tâche qui les attend, mais ils tenteront d’arracher les trois points de la victoire pour entretenir l’espoir. Decastel, l’entraîneur sfaxien, disposera de tout son effectif; pour une fois il n’y a ni suspendu ni blessé. Le coach sfaxien aura même l’embarras du choix pour aligner le onze rentrant. * Formation probable Jaouachi, Haj Messaoud, Gharbi, Abdi, Ben Amor, Malic, Boujelbène, Ba, Junior, Essefi, Guemamdia. N.B. _______________________________________ Dans le Camp Etoilé : Rien que les trois points ! Le leader actuel du championnat, l’Etoile Sportive du Sahel, joue peut-être tout à l’heure le plus gros de sa saison footballistique. En effet, le déplacement à Sfax n’est nullement dénué de risque même si la crainte aurait bien pu être décuplée si le C.S.S n’avait pas concédé la partie à Gafsa. La situation étant telle, l’équipe sahélienne se trouve dos au mur et elle n’a aucune autre alternative que de sauvegarder son avance au classement. L’envie de gagner pourrait ne pas suffire. Elle devra être conjuguée à un esprit de corps volontaire sans limites pour produire le match qu’il faut devant un C.S.S qui n’a pas totalement abdiqué. La victoire réalisée à Sousse jeudi devant l'A.S.M a en effet démontré un sentiment de grande volonté de la part des joueurs qui n’ont à aucun moment lésiné sur les efforts. Maintenant, les Etoilés savent qu’ils doivent souffrir encore pour réaliser l’objectif fixé. Et c’est justement dans ce cadre que s’inscrit la rencontre de Sfax qui coïncide par ailleurs avec le derby de la capitale. C’est que pour l’Etoile l’intérêt est double mais les Etoilés semblent refuser de regarder dans le rétroviseur et n’ont de souci que de glaner les trois points de la victoire pour ne rien lâcher à personne. * On prend les mêmes L’entraîneur étoilé Ammar Souayah ne peut avoir le temps matériel nécessaire pour préparer l’équipe comme il l’aurait souhaité. Mais, à l’évidence la succession de matches est elle même une préparation quoique pouvant entraîner de la fatigue dans les muscles des joueurs. Le lendemain du match livré à l'A.S.M, l’équipe a été soumise à une séance de décrassage et de soins. Une autre séance a été prévue pour peaufiner certains réglages et mettre en application les choix tactiques à adopter devant le C.S.S. Cependant, une chose est sûre, l’entraîneur sahélien ne modifiera rien de ses choix adoptés contre l'A.S.M. L’attaque étant privilégiée dans ce match-clé, la vigilance en défense étant recommandée et l’entrejeu devant être combatif et lucide, Souayah devrait reconduire la formation rentrante jeudi dernier avec tout de même une seule éventualité celle du retour de Kaïs Zouaghi, blessé à l’entraînement avant le match E.S.S - A.S.M. Mais il semblerait qu’on ne lui ferait pas courir de risque inutile, d’autant que son frangin Chaker se comporte merveilleusement d’un match à l’autre, hormis celui de Rabat où il a été aligné dans un poste qui ne peut être le sien. En outre, on reverra certainement d’entrée le jeune Khaled Melliti qui a été l’animateur principal du jeu de son équipe à la faveur de son abattage dans la récupération et de la technique balle au pied dans la relance. La fougue de la jeunesse pourrait permettre à l’étoilé de rééditer tout à l’heure le match de jeudi. Un atout de plus dont devra se munir l’entraîneur étoilé pour aider les deux pivots dans les duels de l'entrejeu et contribuer avec Baya à alimenter en bonnes balles le front de l'attaque. * Formation probable Austin, Frej, Miladi, Sellami, Ch. Zouaghi, Hammi, Traoui, Melliti, Baya, Traoré, Chikhaoui. Mounir EL GAIED _______________ Derniers réglages à Mahdia Aussitôt le match E.S.S - A.S.M terminé, l'équipe étoilée a pris la route pour Mahdia où elle a effectué une brève préparation de la rencontre C.S.S - ESS de tout à l’heure. Ammar Souayah, l’entraîneur sahélien, a mené les deux séances d’entraînement épinglées au programme durant lesquelles il s’est efforcé de peaufiner certains aspects du jeu de l’équipe. De Mahdia l’équipe se dirige ce matin vers Sfax. M.E.G. _______________________________________ Retro Large avantage étoilé Depuis le 11 septembre 1955 et le 3 - 1 pour le C.S.S (alors Club Tunisien) jusqu’au 19/12/2004 (1 - 1), Sfaxiens et Etoilés se sont donné la réplique à 95 reprises avec un large avantage pour les Etoilés qui ont glané 42 victoires contre 22 aux Sfaxiens et 31 résultats de parité. L’attaque des Sahéliens a été très entreprenante avec 116 buts contre 86 à son homologue sudiste. Sachez que -L’E.S.S est parvenue à s’imposer 14 fois à Sfax même, la dernière fois c’était lors de la saison précédente (2 - 1). -Les Etoilés ont réalisé un gros score (5 - 0) à deux reprises: 1974 et 1989 et les Sfaxiens l’ont emporté deux fois par 4 - 0 : 1995 et 2003. -Hsoumi (7 buts) et Mohamed Ali Akid (6 buts) sont les meilleurs buteurs de ce classique à travers l’histoire. -Rubim, M’rad Mahjoub, Lotfi Benzarti sont parmi les entraîneurs qui ont exercé dans les deux clubs. -Le C.S.S est invaincu chez lui, l’E.S.S l’est à domicile et à l’extérieur. N.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com