Journées du Cinéma Européen : Sous le signe du dialogue des cultures





La deuxième session des Journées du cinéma européen démarrera à partir de mercredi prochain. Contrairement à la précédente édition, ces Journées auront lieu dans quatre différentes salles de cinéma. 21 films, dont deux longs métrages et cinq courts métrages tunisiens figurent au programme. Initiés par la Délégation de la Commission européenne en Tunisie en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine et la municipalité de Sfax, cette deuxième session des Journées du cinéma européen qui se poursuivra jusqu’au 3 mai prochain, sera riche en nouveautés. Pour la première fois, et durant deux semaines, les projections auront lieu aussi bien dans les salles du Grand-Tunis et la banlieue nord que dans celles de Sousse et de Sfax. La salle “Le Mondial” qui va accueillir la cérémonie d’ouverture sera l’unique espace tunisois qui abritera la projection des films au menu de cette session du cinéma européen. Du côté de la banlieue nord et plus précisément à “La Marsa”, c’est la salle de cinéma “Al Hambra” qui sera dédiée à cette manifestation cinématographique européenne. Elle accueillera une douzaine de films durant la période du 21 au 30 avril prochain. Le Centre culturel de Sousse abritera de son côté la projection d’une quinzaine de films, durant la période du 22 avril au 2 mai. Du côté de Sfax, c’est le Théâtre municipal qui accueillera les rendez-vous cinématographiques européens où pas moins de 13 films seront projetés du 23 avril au 3 mai. * Un programme copieux Il convient de préciser que cette manifestation présentera pour cette session des œuvres récentes de plusieurs réalisateurs néerlandais, luxembourgeois, italiens, espagnols, français, portugais, finlandais, allemands, britanniques, hongrois, entre autres. Fortement impliqués dans le rapprochement du dialogue entre les civilisations, les organisateurs de cette manifestation ont opté pour des œuvres cinématographiques où tous les cinéphiles trouveront leur compte. C’est d’ailleurs “Shouf Shouf Habibi”, un long métrage du néerlandais Albert Heerdt, plein de vivacité qui ouvrira le bal de ces Journées. Au menu du programme de ces Journées, d’autres films ayant comme message, la tolérance et le dialogue entre les civilisations. C’est aussi le cas de “Nha Fala”, un long métrage du réalisateur français d’origine sénégalaise Flora Gomès; mais également “Le Bois lacté” de l’Allemand Christopher Hochh?usler, entre autres ... * Sept films tunisiens au programme Placées dans le cadre du partenariat euro-tunisien, ces journées ont inscrit dans leur menu deux longs métrages tunisiens, qui ont connu un franc succès aussi bien en Tunisie qui à l'étranger. Il s’agit de : “La Villa” de Mohamed Damak et “La danse du vent” de Taïeb Louhichi. “La Villa” sera projeté le lendemain de l’ouverture à savoir le 21 avril à la salle “Le Mondial”, tandis que “La danse du vent” est au menu de la soirée de clôture à la salle “El Hambra” à la Marsa. Ces deux films tunisiens sont programmés également dans les autres espaces, dédiés à cette manifestation. Il convient de préciser que la participation cinématographique tunisienne à cette manifestation sera renforcée par la projection de cinq courts métrages. Il s’agit de “Visa” d’Ibrahim Létaïef, “Presque un rêve” de Khaled Barsaoui, “El-loud”, d’Essedik et D’arbi Ben Ali, “Signe d’appartenance” de Kamel Chérif et de “Casting pour un mariage” de Farès Naânaâ. En marge de cette session, des tables rondes et des débats seront organisés avec des professionnels du cinéma européen et maghrébin, en présence de plusieurs réalisateurs et des critiques de cinéma des différents pays européens et méditerranéens. Ousmane Wagué


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com