Enseignement supérieur : Nouvelles mesures au profit des professeurs et maîtres de conférences…





Un nouvel accord a été signé avant-hier entre le ministère de l’Enseignement supérieur et le syndicat des professeurs de l’enseignement supérieur et des maîtres de conférences. Cet accord, couronnant plusieurs semaines de dialogue entre les deux parties, est porteur de nombreuses nouvelles mesures au profit des universitaires et des chercheurs... Tunis-Le Quotidien Décidément, le débat initié récemment entre le ministère de l’Enseignement supérieur et certaines structures syndicales du secteur de l’enseignement supérieur souffrant toujours d’une crise de représentativité syndicale n’a pas tardé à donner ses fruits. Un accord a été signé avant-hier entre M. Lazhar Bououni, ministre de l'Enseignement supérieur et M. Néji Messaoud, secrétaire général du syndicat des professeurs de l’Enseignement supérieur et des maîtres de conférences. Cet accord qui couronne plusieurs semaines de dialogue «responsable» entre les deux parties porte sur «la dynamisation du rôle des conseils scientifiques au sein des universités afin qu’ils s’acquittent convenablement de leurs tâches pédagogiques et scientifiques et la réactivation du rôle des universitaires au niveau de ces conseils et de tous les autres conseils élargis ou restreints en leur permettant de livrer leurs opinions concernant tout ce qui touche à la vie des établissements universitaires». L’accord prévoit également l’amélioration des conditions de la recherche scientifique afin d’arriver à un palier supérieur en matière de rentabilité et d’efficience par le biais de l’augmentation du nombre des espaces consacrés à la recherche scientifique au niveau des unviversités, de l’assouplissement des procédures relatives au déblocage des fonds alloués au secteur et l’octroi d’une prime aux présidents des unités de recherche. L’accord porte, par ailleurs, sur la prolongation de l’âge de la retraite à 65 ans pour les professeurs et les maîtres des conférences qui encadrent les recherches si ces derniers le désirent. Les observateurs s’attendent à ce qu’un accord entre le ministère et les structures syndicales représentant les «technologues» soit signé dans les quelques semaines à venir à l’heure où le débat avec le syndicat général de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique représentant notamment les maîtres-assistants est toujours au point mort en raison de la lutte intestine opposant les deux bureaux exécutifs de cette structure... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com