Basket/ Tunisie – Algérie (60-65) : Grosse désillusion





Le Cinq national a finalement raté l’accession en finale des Jeux de la Solidarité islamique. Battus une première fois, lors du premier tour, par les Algériens, les Tunisiens ont essuyé un nouveau revers face à ce même adversaire, mais cette fois-ci en demi-finale. Les Tunisiens ont donc été incapables de prendre leur revanche et de se qualifier au stade suprême de cette première édition de la grandiose manifestation islamique. Si en défense, ils n’ont pas démérité, ils ont terriblement manqué d’imagination en attaque, où les solutions faisaient cruellement défaut. Les nôtres ont, le plus clair du temps, été menés au score, concédant déjà à la mi-temps un passif de 4 points (29-33). En seconde mi-temps, un véritable changement de rythme et une accélération digne de ce nom de nature à permettre aux Khanfir et consorts de prendre le devant de la première scène, étaient vainement attendus. * Les dernières 1’30” au microscope A 1’37” de la fin du match, l’écart était de 6 points en faveur des Algériens (55-61). Sur le parquet, le Cinq national était formé de Marouène Kechrid, Khanfir, Ezzehi, Maoua et Slimène. A 1’25”, Khanfir bénéficie d’une faute. Il ne transforme qu’un seul lancer-franc (56-61). A 1’10”, Slimène commet une faute, les Algériens, à leur tour, ne réussissent qu’un lancer-franc (56-62). Les Tunisiens choisissent deux options, à savoir arrêter à chaque fois le chronomètre mais avec l’obligation de commettre une faute (arme à double tranchant) et effectuer des tentatives de la longue distance. La première s’avérera payante (ou désavantageuse) selon l’angle de perception) à 50%, puisque les Algériens signeront à chaque fois un lancer sur deux. Quant à la seconde, elle sera désastreuse, du moment que les essais à 3 points tentés par Khanfir, à 48” (58-62), puis par Slimène à 23” (60-64) et enfin par Amri, qui venait à peine de supplanter Maoua, à 8” (60-65), seront tous lamentablement ratés. * Bilan mitigé Pour récapituler, on peut affirmer que le bilan des Tunisiens est plutôt mitigé quand on évalue objectivement la qualité de l’opposition. En effet, les matches gagnés, face au Pakistan, à la Libye et au Tadjikistan lors du premier tour, l’ont été au détriment d’équipes de second plan, alors que la seule rencontre véritablement engageante a été perdue contre l’Algérie (66-70). Lors du second tour, la seule note positive a été la victoire engrangée face à l’Arabie Saoudite (65-47), doublée d’un succès contre l’Iran. Toutefois, le Cinq national dut plier genoux face à la Jordanie. Enfin, ce fut la désillusion en demi-finale face à l’Algérie. Hier, les Tunisiens devaient avoir joué pour la troisième place, en se mesurant au perdant de l’autre demi-finale, l’Iran. Rappelons que la finale a mis aux prises l’Algérie et le Kazakhstan. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com