Tunis : Son premier jour de fille de joie lui a été fatal





Il y a des jours sans et des jours pleins. Et jeudi dernier c’était un jour sans pour cette jeune fille qui faisait ses premiers pas dans l’exercice du plus vieux métier du monde. Tunis - Le Quotidien A vrai dire, en examinant de près les conditions et le contexte dans lequel évoluait cette jeune demoiselle, l’on peut lui accorder des circonstances atténuantes, d’autant que parfois les aléas de la vie sont à l’origine de nombreux drames qui suscitent interrogations plutôt qu’indignation. Lycéenne, jusqu’à un passé récent, elle fit la connaissance d’un énergumène malveillant lequel lui a promis monts et merveilles avant d’abuser d’elle et de s’évaporer dans la nature comme si de rien n’était. Entre-temps, elle est tombée enceinte et fut contrainte d’interrompre cette grossesse non sans devenir le sujet favori des conversations faisant ainsi l’objet d’un énorme scandale qui a secoué de plein fouet sa famille au point de pousser son père à la chasser du domicile familial. Ne pouvant plus continuer à vivre dans son village natal, elle débarqua à Tunis dans l’espoir de refaire sa vie et panser ses plaies loin des regards des curieux et des mauvaises langues. Malheureusement, la poisse ne la quitta point et toutes les portes lui étaient fermées jusqu’au jour où elle fit la connaissance d’une dame qui l’a invitée à boire un café. Au passage, la jeune fille, à bout de nerfs, n’a pu s’empêcher de raconter son drame à cette confidente qui, à un moment, lui a montré qu’elle pouvait lui venir en aide. En réalité, la dame en question avait d’autres idées en tête. Déjà, elle pensait comment tirer profit de cette jeune fille qui, à la croisée des chemins, ne savait comment s’en sortir. C’est ainsi qu’elle l’a hébergée chez elle après lui avoir proposé de vivre avec elle le temps qu’elle trouve un emploi. Peu à peu, la jeune fille a fini par comprendre que son amie s’adonnait à des activités douteuses, sinon comment expliquer la présence tous les soirs d’un homme nouveau à la maison. En voulant savoir davantage, elle découvrit l’amère réalité. Sa colocatrice exerçait, en effet, le métier le plus vieux du monde. Pis encore, elle n’est pas prête à mettre fin à ses activités d’autant qu’elles lui rapportaient beaucoup d’argent. D’ailleurs, elle n’hésita pas le moindre instant à demander à son hôte de suivre son exemple afin de rompre définitivement avec la misère et la pauvreté. Réticente au départ, la jeune demoiselle a fini par céder acceptant d’investir le premier trottoir et de dénicher ainsi l’oiseau rare. Après l’avoir bien préparée aussi bien au niveau théorique que pratique, la dame proxénète a placé sa jeune proie dans un croisement bien fréquenté de la capitale. Quoique énervée, la fille résista le temps qu’une voiture s’arrêta à son niveau. Le conducteur l’invita à monter à bord du véhicule et se mit à négocier avec elle le prix de “ses prestations”. Après s’être aperçu qu’il s’agit bel et bien d’une fille de joie, le conducteur a dévoilé sa propre identité sommant la jeune fille à le suivre au poste de police où il exerce sa profession, c’est que le chauffeur n’était autre qu’un agent de police qui exerçait au moment des faits ses fonctions dans le cadre de la préservation des mœurs. La jeune fille a été inculpée d’attentat à la pudeur et arrêtée en attendant d’être traduite devant la justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com